Accueil Dernières minutes L'International La Slovaquie lève davantage de restrictions sur les coronavirus malgré son faible...

La Slovaquie lève davantage de restrictions sur les coronavirus malgré son faible pourcentage de population vaccinée

0

BRATISLAVA, 9 mars. (DPA/EP) –

Les autorités slovaques ont franchi ce mercredi un nouveau pas vers une normalité complète avec la levée de certaines restrictions malgré le fait que le pays ne compte que 50% de sa population vaccinée.

Le Gouvernement a décidé qu’à partir de lundi prochain, les événements sportifs et culturels retrouveront leur pleine capacité. Cette mesure rejoint la suppression de la présentation d’un certificat de vaccination ou de tests négatifs, déjà entrée en vigueur fin février.

Initialement, l’entrée en vigueur de cette mesure était prévue pour fin mars, mais le ministère de la Santé juge opportun de l’avancer compte tenu de la baisse des infections dans toutes les tranches d’âge et de la stabilisation de la situation dans les hôpitaux du pays.

Cependant, l’utilisation de masques continuera d’être obligatoire à l’intérieur et dans les transports publics, ainsi que dans les situations de surpeuplement dans les espaces extérieurs lorsqu’une distance minimale de deux mètres entre les personnes ne peut être maintenue.

Ainsi, le gouvernement slovaque continue d’avancer vers le rétablissement de la normalité après l’apparition du coronavirus il y a plus de deux ans. Des mesures qui sont prises malgré le fait que le pays a l’un des pourcentages de vaccination les plus bas – à peine la moitié de sa population est immunisée – et l’un des taux de mortalité les plus élevés de l’Union européenne.

Lire aussi:   Les talibans annoncent la mort de trois membres présumés de l'État islamique lors d'une opération à Kaboul.

Les autorités sanitaires slovaques ont confirmé plus de 2,2 millions d’infections depuis le début de la pandémie et ont déploré la mort de plus de 18 750 personnes à cause du virus.

Article précédentIñigo Martínez, doute pour l’Athletic en raison d’une blessure.
Article suivantLa Russie admet pour la première fois avoir déployé du personnel militaire non professionnel en Ukraine.