Accueil Dernières minutes L'International La Russie oppose son veto à la résolution condamnant l’invasion de l’Ukraine...

La Russie oppose son veto à la résolution condamnant l’invasion de l’Ukraine au Conseil de sécurité de l’ONU

0

Plus de 50 pays signent une déclaration pour porter le veto de la Russie devant l’Assemblée générale de l’ONU

M. Guterres assure que l’ONU se tient fermement du côté de la paix, de la justice, du droit international et des droits de l’homme.

Paris, 26 (PRESSE EUROPÉENNE)

La Russie a exercé son droit de veto vendredi pour bloquer la résolution au Conseil de sécurité des Nations unies, qui a été présentée par les États-Unis pour condamner l’attaque russe contre l’Ukraine et exiger le retrait immédiat des troupes sur le sol ukrainien.

Selon la chaîne américaine CNN, le vote a compté 11 voix pour, une contre et trois abstentions. La Chine, qui a refusé de critiquer l’attaque – mais appelle à une solution négociée au conflit – était l’une des trois abstentions, avec l’Inde et les Émirats arabes unis.

« La Chine prône un concept de sécurité commune, globale, coopérative et durable. La Chine estime que la sécurité d’un pays ne peut se faire au détriment de la sécurité des autres pays, et que la sécurité régionale ne peut être assurée par le renforcement, voire l’expansion, des blocs militaires », a déclaré la délégation chinoise à l’ONU dans un communiqué.

Ainsi, le géant asiatique a souligné que, « dans le contexte de cinq cycles consécutifs d’expansion de l’OTAN vers l’est, les demandes légitimes de la Russie en matière de sécurité doivent être prises au sérieux et traitées de manière appropriée ».

« La Russie peut opposer son veto à cette résolution, mais elle ne peut pas opposer son veto à nos voix. La Russie ne peut pas opposer son veto à la vérité. La Russie ne peut pas opposer son veto à nos principes. Il ne peut pas opposer son veto au peuple ukrainien. Elle ne peut pas opposer son veto à la Charte des Nations unies. Et la Russie n’opposera pas son veto à la responsabilité », a déclaré l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Linda Thomas-Greenfield.

Le président ukrainien Volodimir Zelenski a également réagi au veto de la Russie par un message sur son profil Twitter officiel défendant la mesure, un projet « coparrainé par un nombre sans précédent d’États membres ».

Lire aussi:   Blinken et Lavrov entament leur rencontre à Genève sans perspective de rapprochement

« Merci à tous les membres du Conseil de sécurité des Nations unies qui ont voté pour mettre fin à l’attaque perfide de la Russie contre l’Ukraine et les Nations unies. Le veto de la Russie est une tache de sang sur leur insigne au Conseil de sécurité », a noté M. Zelenski sur son profil Twitter officiel.

L’ambassadeur français à l’ONU, Nicolas de Rivière, a souligné que « le résultat du vote d’aujourd’hui est clair » et a noté que « la Russie est seule » à un moment où « les missiles russes tuent des civils, bombardent des villes, détruisent des infrastructures essentielles ».

« L’Ukraine est victime d’une agression préméditée de la part du président russe. Rien ne pourra jamais le justifier. Aucun membre du Conseil de sécurité ne la soutient », a écrit la mission permanente française auprès des Nations unies sur son profil officiel.

L’Allemagne a délivré le même message en réponse au veto de la Russie au Conseil de sécurité de l’ONU, rappelant que « l’on ne peut opposer un veto à la vérité » et que « la guerre de la Russie contre l’Ukraine ne peut être justifiée ».

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a également réagi, commentant sur son profil Twitter officiel que « la Russie est isolée au Conseil de sécurité de l’ONU car aucun pays ne vote avec elle », ajoutant qu' »elle est un paria mondial ».

De son côté, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné sur son profil Twitter officiel que la Charte de l’ONU « a été remise en question dans le passé », mais « a tenu bon du côté de la paix, de la sécurité, du développement, de la justice, du droit international et des droits de l’homme ».

« La communauté internationale doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour que ces valeurs prévalent en Ukraine et pour toute l’humanité », a-t-il ajouté.

Lire aussi:   M. Zelenski rappelle les ambassadeurs ukrainiens en Géorgie et au Kirghizstan pour des consultations

DÉCLARATION COMMUNE

La mission américaine auprès des Nations unies a publié, suite au veto, une déclaration commune signée par plus de 50 pays désapprouvant le veto de la Russie à la résolution condamnant l’invasion de l’Ukraine.

« Nous pensons que nous avons une responsabilité particulière pour aborder cette violation de la Charte des Nations unies parce que la Russie est un membre permanent du Conseil de sécurité qui est coupable », ont-ils déclaré dans la déclaration.

Les pays ont signé une déclaration indiquant qu’ils porteront cette décision devant l’Assemblée générale des Nations unies car « le président Poutine a choisi de violer la Charte des Nations unies » et de « lâcher des bombes sur Kiev pour forcer les familles à emballer leur vie dans des sacs à dos et à se réfugier dans des stations de métro ».

Les États-Unis et d’autres puissances ont fait circuler vendredi une pétition condamnant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, a confirmé pour la première fois un haut responsable américain, bien qu’il soit prévu que la Russie exerce son droit de veto pour l’empêcher.

Selon le Wall Street Journal, la résolution est une initiative selon laquelle « le monde se souviendra longtemps de ce que fait le Conseil de sécurité ».

La Russie assure actuellement la présidence pro tempore du Conseil, ce qui a provoqué jeudi soir des tensions entre l’ambassadeur russe à l’ONU, Vasili Nebenzia, et le représentant ukrainien Sergiy Kislitsia, qui a exigé une réponse claire sur l’invasion quelques minutes après le discours du président russe Vladimir Poutine, ce à quoi Nebenzia a répondu que « ce n’était pas une guerre », mais « une opération spéciale ».

« Il est trop tard, chers collègues, pour parler de désescalade. Il est trop tard. Le président russe a déclaré la guerre. Dois-je passer la vidéo de votre président ? Ils ont déclaré une guerre. Il est de la responsabilité de cet organe d’arrêter la guerre », a-t-il déclaré aux Russes avant une réunion d’urgence du Conseil de sécurité jeudi soir.

Article précédentM. Lavrov se rendra à Genève lundi pour participer au Conseil des droits de l’homme des Nations unies.
Article suivantWhatsApp apporte une nouvelle option de recherche pour les utilisateurs d’Android