Accueil Dernières minutes L'International La Russie introduit des tests médicaux obligatoires pour les étrangers à partir...

La Russie introduit des tests médicaux obligatoires pour les étrangers à partir de mercredi

0

Paris :, 29 déc. (Cinktank.com) –

Rusia exigirá a los extranjeros que trabajen en el país pruebas médicas obligatorias cada tres meses y se les tomará las huellas dactilares a partir de este miércoles en el marco de una controvertida ley aprobada por las autoridades con el objetivo de mejorar la seguridad de la salud en le pays.

Tous les travailleurs étrangers en Russie, ainsi que leurs familles, devront subir ces tests, qui comprendront des analyses de sang et des radiographies ou des tomodensitogrammes, une législation qui a déjà suscité les critiques des chambres de commerce internationales.

Les tests qui seront exigés des travailleurs peuvent également inclure des tests de dépistage de drogue et des tests pour les maladies infectieuses telles que la tuberculose, la lèpre, la syphilis, le VIH et le COVID-19. Les ressortissants biélorusses, les fonctionnaires d’organisations internationales gouvernementales et intergouvernementales, ainsi que les employés des missions diplomatiques et consulaires sont exclus de la nouvelle mesure.

Lire aussi:   Le président turkmène ordonne la fermeture de Hell's Gate, un puits de gaz qui brûle depuis un demi-siècle.

En outre, les tests devront être payés en espèces –4 200 roubles – et devront être remis aux autorités russes chargées des migrations, recueille ‘The Moscow Times’.

Ceux qui refusent de se conformer à la réglementation risquent de voir leur permis de travail révoqué, tandis que les titulaires d’un titre de séjour temporaire ou permanent n’auront besoin de se soumettre à cet examen médical qu’au moment de la demande.

Parmi eux, la Chambre de commerce germano-russe (AHK, pour son acronyme en allemand) a prévenu que cette mesure, qui « provoque l’indignation et la confusion parmi les managers allemands et étrangers travaillant en Russie », peut avoir des conséquences sur l’économie russe, car il y a un risque que « des managers étrangers importants pour la Russie s’en éloignent à grande échelle ».

Face à cela, l’AHK a demandé au gouvernement russe d' »assouplir » la mesure « le plus tôt possible ». Dix associations de commerce extérieur en Russie, dont l’Association des entreprises européennes (AEB) et l’AmCham, ont envoyé une lettre au gouvernement russe en décembre 2021 avec des propositions concrètes de changements.

Lire aussi:   L'ex-ministre Claude Guéant, bras droit de Sarkozy, va en prison pour une condamnation pour détournement de fonds

Le gouvernement allemand s’est également joint aux critiques, qui ont montré son inquiétude quant à l’impact possible de ce nouveau règlement sur la coopération économique, scientifique et de la société civile avec la Russie.

Une porte-parole du ministère des Affaires étrangères a avancé que « les préoccupations existantes continueront d’être soulevées auprès des autorités russes », a déclaré la DPA.

Article précédentQuand Mike Tyson a appris à Serena Williams à boxer
Article suivantL’Arabie saoudite rétablira jeudi l’obligation de porter un masque de protection à l’extérieur en raison de la pandémie.