Accueil Dernières minutes La Russie inflige une amende à Google pour violation du règlement sur...

La Russie inflige une amende à Google pour violation du règlement sur le contenu, d’autres amendes sont à venir

0

La Russie a infligé à Google d’Alphabet une amende de 9 millions de roubles (environ 91,3 lakhs), a indiqué mardi un tribunal de Moscou, dans la dernière d’une série de sanctions contre le géant technologique pour ne pas avoir supprimé des contenus que le gouvernement juge illégaux. Cette année, Moscou a intensifié sa pression sur les entreprises technologiques étrangères dans le cadre d’une campagne que les critiques décrivent comme une tentative des autorités d’exercer un contrôle plus strict sur l’internet, ce qui, selon eux, menace d’étouffer la liberté individuelle et d’entreprise. Google et Meta Platforms (anciennement Facebook) sont tous deux poursuivis en justice ce mois-ci pour violations répétées de la législation russe sur le contenu et pourraient se voir infliger une amende correspondant à un pourcentage de leurs revenus annuels en Russie.

Mardi, le tribunal de district Tagansky de Moscou a déclaré que Google avait été condamné à une amende totale de 9 millions de roubles dans le cadre de trois affaires administratives distinctes pour ne pas avoir supprimé de contenu. Le tribunal a cité la législation qui stipule que cela peut inclure des messages contenant des activités extrémistes, de la pornographie enfantine ou la promotion de la consommation de drogues. Google n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. Google a payé plus de 32 millions de roubles d’amendes cette année et a considérablement réduit le nombre de publications interdites par Moscou, ont déclaré l’entreprise et la Russie.

Lire aussi:   Ancelotti : "Qu'est-ce que cela signifie de bien jouer ? Le football consiste à attaquer et à défendre".

La Russie a ralenti la vitesse de Twitter depuis le mois de mars, à titre de mesure punitive pour ne pas avoir supprimé les contenus interdits. Twitter nie avoir permis que sa plateforme soit utilisée pour promouvoir des comportements illégaux. lire la suite

Moscou a également exigé que 13 entreprises technologiques étrangères, principalement américaines, s’installent en Russie avant le 1er janvier, sous peine de restrictions ou d’interdiction pure et simple.

Lundi, le régulateur national des communications, Roskomnadzor, a déclaré que les ralentissements et les blocages de service étaient considérés comme un dernier recours pour cette infraction.

Article précédentLe scooter sportif Yamaha Aerox 155 Maxi reçoit une nouvelle peinture noire métallisée
Article suivantCou Cou, la toute nouvelle pâtisserie de style français ouvre ses portes à Jio World Drive