Accueil Dernières minutes La Russie exclue de la Coupe du monde au Qatar

La Russie exclue de la Coupe du monde au Qatar

0

La Russie est exclue de Qatar 2022 et de l’EURO féminin ; le Spartak Moscou est éliminé de l’Europa League.

MADRID, 28 févr. (Cinktank.com) –

La FIFA et l’UEFA ont décidé lundi de suspendre les équipes nationales et les clubs russes de toutes les compétitions, ce qui exclut l’équipe masculine des barrages et de la Coupe du monde au Qatar, l’équipe féminine des championnats d’Europe en Angleterre et le Spartak Moscou de l’Europa League.

« Suite aux décisions initiales prises par le Conseil de la FIFA et le Comité exécutif de l’UEFA, qui prévoyaient des mesures supplémentaires à prendre, la FIFA et l’UEFA ont aujourd’hui décidé conjointement que toutes les équipes russes, qu’il s’agisse d’équipes nationales représentatives ou de clubs de football, seront suspendues de toute participation aux compétitions de la FIFA et de l’UEFA jusqu’à nouvel ordre », a déclaré l’UEFA lundi dans un communiqué à l’issue de la réunion du Conseil de la FIFA et du Comité exécutif de l’UEFA.

En outre, l’instance dirigeante du football européen a exprimé sa « totale unité » et sa « pleine solidarité » avec toutes les personnes touchées par l’offensive russe en Ukraine. « Les deux présidents espèrent que la situation en Ukraine s’améliorera de manière significative et rapide afin que le football puisse à nouveau être un vecteur d’unité et de paix entre les peuples », explique le texte.

En conséquence, l’équipe nationale masculine entraînée par Valeri Karpin ne pourra pas participer aux demi-finales des barrages de la Coupe du monde, qu’elle devait disputer contre la Pologne le 24 mars. La Fédération polonaise de football avait déjà déclaré samedi qu’elle refuserait de faire jouer les Russes en raison de la situation en Ukraine.

Lire aussi:   Samsung Galaxy Tab A8 en photos : découvrez le design de la dernière tablette économique de Samsung

Par la suite, la Suède et la République tchèque, qui disputaient l’autre demi-finale et dont les vainqueurs devaient affronter soit la Russie, soit la Pologne, ont rejoint l’équipe de Robert Lewandowski et ont également annoncé qu’elles ne joueraient pas contre la Russie.

La décision conjointe de la FIFA et de l’UEFA concerne également l’équipe nationale féminine, qui ne pourra pas participer au championnat d’Europe, prévu du 6 au 31 juillet en Angleterre, après une victoire en barrage contre le Portugal. Dans ce cas, l’UEFA n’a pas annoncé qui remplacerait les Russes.

Il n’a pas non plus précisé ce qu’il adviendrait du huitième de finale de l’Europa League entre Leipzig et le Spartak Moscou. Avec l’exclusion de l’équipe de Moscou, les Allemands devraient se qualifier directement pour les quarts de finale de la deuxième compétition continentale.

Avant la suspension définitive des équipes et des clubs russes, la FIFA s’est montrée beaucoup plus tiède dimanche en annonçant l’annulation des matches en Russie, expliquant qu’ils devraient être joués en zone neutre, sans foule, sans hymne ni drapeau.

Lire aussi:   Les ventes de Skoda Auto ont fait un bond de plus de six fois pour atteindre 4 604 unités en mai

Le Bureau du Conseil de la FIFA a ensuite condamné « l’usage de la force par la Russie dans son invasion de l’Ukraine » et a appelé « au rétablissement urgent de la paix et à l’ouverture immédiate d’un dialogue constructif. »

LA RUSSIE QUALIFIE CETTE MESURE DE « DISCRIMINATOIRE ».

Quelques heures plus tard, la Fédération russe de football a déploré la suspension et souligné son caractère « discriminatoire ». « La Fédération russe de football désapprouve catégoriquement la décision de la FIFA et de l’UEFA de suspendre toutes les équipes russes de participer à des matches internationaux pour une durée indéterminée », a-t-elle déclaré.

« Nous pensons que cette décision est contraire aux règles et principes de la compétition internationale, ainsi qu’à l’esprit sportif. Elle est clairement discriminatoire par nature et porte préjudice à un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’employés de clubs et d’équipes nationales et, surtout, à des millions de supporters russes et étrangers, dont les intérêts devraient être protégés par les organisations sportives internationales en premier lieu », a-t-il déclaré.

À cet égard, il a affirmé que ces actions « divisent la communauté sportive mondiale, qui a toujours adhéré aux principes d’égalité, de respect mutuel et d’indépendance vis-à-vis de la politique. » « Nous nous réservons le droit de contester la décision de la FIFA et de l’UEFA conformément au droit sportif international.

645448.1.260.149.20220228190055

Vidéo de l'actualité


Article précédentZelenski décrit l’attaque au missile sur la ville de Kharkov comme une « crime de guerre »
Article suivantLe CICR et la FICR demandent 244 millions d’euros pour répondre à l’urgence en Ukraine