Accueil Dernières minutes L'International La Russie ajoute plus de 60 Américains à sa « liste noire », dont...

La Russie ajoute plus de 60 Américains à sa « liste noire », dont les secrétaires au Trésor et à l’Énergie.

0

Paris, Jun. 6 (Cinktank.comE) –

Lundi, le gouvernement russe a ajouté 61 citoyens américains à sa « liste noire », dont la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, et la secrétaire à l’Énergie, Jennifer Granholm, respectivement.

La décision de Moscou intervient en réponse aux sanctions « croissantes » prises par Washington à l’encontre de « personnalités politiques et publiques russes », ainsi que de représentants d’entreprises russes, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Outre Mme Yellen et M. Granhol, la liste comprend d’autres responsables importants tels que le conseiller principal du président américain Michael Donilon, l’assistant présidentiel pour les affaires économiques Brian Deese et la directrice de la communication de la Maison Blanche Katherine Joan Bedingfield.


En mai, les États-Unis ont alerté une quinzaine de pays de la possibilité que la Russie tente de vendre des céréales volées en Ukraine.

La Russie a également annoncé des sanctions à l’encontre de grands hommes d’affaires américains, notamment le PDG de Delta Airways, Edward H. Bastian, le président de Huntington Ingalls naval, Christopher Kastner, le PDG de Netflix, Wilmot Hastings, et le président d’Universal Pictures, Peter Cramer.

Lire aussi:   Les États-Unis s'engagent, lors du Sommet des Amériques, à réinstaller 20 000 réfugiés américains sur deux ans.

Avec celles-ci, les autorités russes ont déjà sanctionné un total de 963 citoyens américains qui, entre autres, ne seront pas autorisés à entrer sur le territoire russe. Ces séries de sanctions sont justifiées par Moscou comme une réponse à celles imposées par une grande partie de la communauté internationale pour punir la guerre en Ukraine.

Article précédentL’ONU met en garde contre une crise alimentaire généralisée aggravée par le conflit, le COVID-19 et la guerre en Ukraine
Article suivantLe 9e Sommet des Amériques démarre sur fond de tensions liées aux vetos sur Cuba, le Venezuela et le Nicaragua