Accueil Dernières minutes L'International La Russie affirme avoir détruit plus de cent installations militaires ukrainiennes au...

La Russie affirme avoir détruit plus de cent installations militaires ukrainiennes au cours de la dernière journée.

0

Un soldat de l'armée ukrainienne observe depuis son poste de contrôle, le 6 mars 2022, à Irpin, en Ukraine.

Un soldat de l’armée ukrainienne observe depuis son poste de contrôle, le 6 mars 2022, à Irpin, en Ukraine. – Diego Herrera – Europa Press

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Les troupes russes abattent trois avions et quatre drones de l’armée ukrainienne.

Kiev affirme que l’armée russe a subi des « coups durs ».

Le ministère russe de la défense a déclaré mercredi avoir détruit 128 installations militaires ukrainiennes au cours de la journée écoulée et a indiqué que les systèmes de défense aérienne avaient réussi à abattre trois avions et quatre drones de l’armée ukrainienne dans le cadre de l’invasion du pays.

Selon le porte-parole du ministère, le général Igor Konashenkov, les installations touchées comprennent un système de défense aérienne Buk-M1, un système Osa, quatre stations radar, quatre postes de commandement militaire, sept arsenaux et 68 entrepôts d’équipements militaires, dont beaucoup se trouvent dans la région de Tchernigov, dans le nord du pays.

Lire aussi:   Les Émirats arabes unis avertissent qu'ils ont "le droit de riposter" après une attaque de drone huthi sur Abu Dhabi.

En outre, le ministère de la défense a publié une série d’images de plusieurs véhicules blindés des forces armées ukrainiennes détruits. « Le complexe de drones Inohodets a attaqué des fortifications de l’armée et des véhicules blindés », a-t-il déclaré, expliquant que des armes de haute précision ont été utilisées, selon l’agence de presse TASS.

Plus tôt ce mercredi, le gouvernement russe a déclaré que de violents combats avaient eu lieu dans la ville de Severodonetsk, dans la république autoproclamée de Lougansk, dans l’est de l’Ukraine.

Les combats entre les milices soutenues par la Russie et l’armée ukrainienne se sont étendus aux zones du nord et de l’est de la région, bien que les séparatistes pro-russes soient parvenus jusqu’à présent à s’emparer de plusieurs villes de la province de Donetsk.

Plus de 1 300 véhicules blindés de l’armée ukrainienne ont été détruits dans la région depuis le début de la guerre le 24 février, ainsi que 68 hélicoptères, 160 drones et 159 systèmes de défense antimissile, selon M. Konashenkov.

Lire aussi:   Le président du Kazakhstan ratifie les amendements privant Nazarbayev de ses fonctions à vie

CÔTÉ UKRAINIEN

Les forces ukrainiennes, pour leur part, ont affirmé que les troupes russes ont subi des « coups violents » au cours de la journée écoulée et ont maintenu que les positions de l’armée n’ont guère changé.

Les forces armées ont déclaré dans un communiqué qu’elles avaient pu contrer les attaques russes et abattu trois avions, un hélicoptère et trois drones, bien que le nombre de soldats russes tués depuis le début de l’invasion soit estimé à 13 800.

En outre, ils ont accusé Moscou de continuer à attaquer les zones densément peuplées. « L’ennemi continue de perdre et doit battre en retraite dans certaines zones. Les principaux efforts sont concentrés sur la consolidation de leur position et le maintien des zones précédemment occupées », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Article précédentLe FC Barcelone se mobilise pour aider les familles ukrainiennes arrivant en Catalogne
Article suivantLes États-Unis font part à la Russie de leurs craintes quant à l’utilisation d’armes chimiques en Ukraine, lors du premier contact depuis l’invasion.