Accueil Dernières minutes L'International La Russie affirme avoir attaqué 1 146 cibles militaires depuis le début...

La Russie affirme avoir attaqué 1 146 cibles militaires depuis le début de l’invasion de l’Ukraine

0

Une maison bombardée par l'artillerie russe à Kharkiv, Ukraine


Une maison bombardée par l’artillerie russe à Kharkiv, Ukraine – -/Ukrinform/dpa

Vivre | Crise en Ukraine

Paris :, le 28 février (Cinktank.com) –

Le ministère russe de la Défense a rapporté lundi que les forces russes avaient attaqué 1 146 cibles militaires ukrainiennes depuis le début de l’invasion du pays le 24 février.

Le rapport militaire russe compte parmi les cibles attaquées « 31 postes de commandement et de communication, 81 batteries anti-aériennes S-300, Buk M-1 et Osa, ainsi que 75 stations radar », a expliqué le porte-parole du ministère de la Défense, Igor Konashenkov, cité par le journal. Agence de presse russe Interfax.

De même, « 331 chars de combat et autres véhicules blindés, 42 avions et hélicoptères (y compris ceux au sol), 51 lance-grenades, 147 pièces d’artillerie et mortiers, 263 unités de véhicules militaires spéciaux » ont été comptabilisés détruits.

De plus, l’aviation russe a attaqué six colonnes de véhicules blindés ukrainiens et 110 soldats ukrainiens ont été dénombrés qui se sont rendus au cours des dernières 24 heures.

D’autre part, les forces de la république autoproclamée de Lugansk ont ​​pénétré trois kilomètres de plus dans le territoire contrôlé par les forces gouvernementales ukrainiennes en direction de Kremennoye.

Lire aussi:   M. Biden s'inquiète auprès de M. Trudeau de la façon dont l'impasse à la frontière canadienne pourrait affecter les États-Unis.

Pendant ce temps, les forces pro-russes de Donetsk ont ​​avancé de 16 kilomètres au cours de la dernière journée et ont capturé la ville de Zamozhnoye, a assuré Konashenkov.

Article précédentDe Mahashivratri à Phulaira Dooj, liste des fêtes rapides de la première semaine de mars
Article suivantLa République tchèque montre son soutien à l’adhésion « de toute urgence » L’Ukraine dans l’UE