Accueil Dernières minutes L'International La police métropolitaine dit n’avoir « pas confiance » dans le maire de Londres...

La police métropolitaine dit n’avoir « pas confiance » dans le maire de Londres après la démission du chef du corps

0

Paris :, 14 février (Cinktank.com) –

La Metropolitan Police Federation, association qui regroupe plus de 31.000 officiers londoniens, a assuré ce lundi avoir « fait confiance » au maire de la capitale britannique, Sadiq Khan, après la démission de la cheffe de corps, Cressida Dick.

L’association s’est exprimée en ces termes en raison de l’« expulsion très publique » de Dick par Khan, dont ils ont assuré que ses propos avaient « sapé le travail professionnel, dévoué et incroyablement difficile de centaines de milliers » d’agents.

Dans un communiqué, le chef de la Metropolitan Police Federation, Ken Marsh, a déclaré que ces mots n’avaient pas été prononcés « à la légère » et a censuré que « l’atmosphère » contre les officiers était « horrible ».

« Les officiers de Londres sont tristes et en colère que Dick ait été licencié de la manière dont il a été licencié », a-t-il poursuivi, avant de noter que l’ancien chef de Scotland Yard « était en train de réformer et de changer » la culture policière. « La culture est en train de changer », a-t-il dit, notant sa « profonde déception » envers Khan.

« Le travail acharné de nos collègues – et la confiance du public en nos collègues – est miné par les politiciens. Et par le maire de Londres en particulier », a-t-il insisté, tout en garantissant que la Fédération continuera à faire entendre sa voix auprès de ses collègues. « Ils ont été oubliés par notre maire élu. Ça suffit. Les officiers n’ont aucune confiance en Sadiq Khan », a déclaré Marsh.

Lire aussi:   La Russie dépasse les dix millions d'infections par le coronavirus après avoir enregistré près de 30 000 nouveaux cas

Dick a présenté sa démission jeudi, peu de temps après que Khan eut contesté la façon dont il avait géré une série de scandales au sein de la police métropolitaine.

Une enquête menée par un organe de contrôle de la police métropolitaine publiée début février a révélé une série de comportements négatifs chez les agents de l’institution, notamment le racisme, la misogynie, le harcèlement et la publication de messages offensants sur les réseaux sociaux, ce pour quoi Khan a montré son « dégoût ». L’analyse a été connue après d’autres polémiques au sein de la Police, le meurtre de Sarah Everard par l’agent Wayne Couzens.

En ce sens, Marsh a assuré que les agents sont « dégoûtés » par le « très petit nombre d’incidents » rendus publics ces derniers mois, mais a défendu qu’ils ne reflètent pas l’intégralité du corps et que les agents « ne veulent pas que ces individus à Scotland Yard.

Article précédentVicente Moreno : « Le Barça a eu de la chance au match aller et il en aura encore aujourd’hui ».
Article suivantIsraël interdit aux médecins de pratiquer la « thérapie de conversion » des homosexuels