Accueil Dernières minutes La plupart des Indiens ont un membre de leur réseau social proche...

La plupart des Indiens ont un membre de leur réseau social proche qui a été testé positif au Covid-19 au cours des 30 derniers jours : enquête

0

Alors que l’Inde a enregistré 1 94 720 nouveaux cas de Covid-19 et 442 décès au cours des dernières 24 heures, une enquête a révélé que la prévalence du COVID dans les réseaux sociaux proches a doublé en une semaine. Une enquête menée par la plateforme communautaire de médias sociaux LocalCircles a révélé que 50 % des citoyens ont désormais une ou plusieurs personnes dans leur réseau social proche (famille, amis, voisins, collègues) qui ont été testées positives au COVID-19 au cours des 30 derniers jours.

Ce pourcentage est passé de 26% le 3 janvier à 50% le 10 janvier, ce qui indique que la prévalence du COVID dans les réseaux proches des citoyens a doublé en une semaine. Parmi les 50 % qui ont une ou plusieurs personnes touchées par le COVID, 23 % savent que plus de 5 personnes ont été testées positives au cours des 30 derniers jours. L’enquête a reçu plus de 30 000 réponses de citoyens répartis dans 371 districts de l’Inde.

Les enquêtes de LocalCircles en mai 2020 ou lors de la première vague de COVID-19 ont indiqué que 7 % des citoyens avaient 1 ou plusieurs individus dans leur réseau social proche qui ont été testés positifs au COVID au cours des 30 derniers jours. Ce pourcentage a connu une augmentation drastique lors de la phase initiale de la deuxième vague en mars 2021 pour atteindre 51%.

Étant donné qu’une personne sur six ne se fait déjà pas dépister et se met en quarantaine ou s’auto-traite, et que les nouvelles directives du Conseil indien de la recherche médicale (ICMR) encouragent les personnes en bonne santé et légèrement symptomatiques à ne pas se soumettre à la RT-PCR, ce chiffre risque d’augmenter rapidement, ce qui sous-estime encore le nombre de cas quotidiens en Inde.

Lire aussi:   Basant Panchami 2022 : Ce que vous devez faire selon les signes du zodiaque pour satisfaire Maa Saraswati

50% ONT UNE OU PLUSIEURS PERSONNES DANS LEUR RÉSEAU SOCIAL PROCHE QUI ONT ÉTÉ TESTÉES POSITIVES AU COVIDIUM

(Image : LocalCircles)

LA PRÉVALENCE DU COVID DANS LES RÉSEAUX PROCHES A DOUBLÉ EN UNE SEMAINE

Une question similaire, posée aux citoyens le 3 janvier avec 9 014 réponses, a révélé que 26% des citoyens avaient une ou plusieurs personnes dans leur réseau social proche qui avaient été testées positives au COVID au cours des 30 derniers jours. Ce pourcentage est passé à 50% aujourd’hui, ce qui suggère que la prévalence de propagation du COVID dans les réseaux proches a doublé en une semaine.

(Image : LocalCircles)

LA PRÉVALENCE DU COVID AUGMENTE EN LARGEUR ET EN PROFONDEUR

Le pourcentage de citoyens qui connaissent plus de 5 personnes dans leur réseau proche qui ont été testées positives au COVID au cours des 30 derniers jours a grimpé en flèche, passant de zéro le 3 janvier à 23% le 10 janvier. Par ailleurs, le pourcentage de citoyens qui disent ne pas connaître de personnes dans leur réseau social proche qui ont été testées positives au cours des 30 derniers jours a diminué de 69% à 48% au cours de la période. Cela signifie que la prévalence du COVID parmi les réseaux de citoyens proches augmente en largeur et en profondeur.

(Image : LocalCircles)

Les citoyens des grandes villes ont également signalé que de nombreuses personnes de leur réseau effectuent des tests d’antigènes à domicile au lieu de faire réaliser une RT-PCR ou ne font pas de test du tout et se mettent ensuite en quarantaine ou en auto-traitement.

Lire aussi:   Yamaha R15 V4.0 2022 Prix, kilométrage, caractéristiques, couleurs et plus encore

PAS DE TEST RT-PCR FAIT

La deuxième question demandait aux citoyens : « Combien de personnes de votre réseau social proche, au cours des 30 derniers jours, bien qu’ayant des symptômes du COVID, n’ont pas fait de test RT-PCR du COVID et ont préféré s’auto-traiter/se mettre en quarantaine à la maison ? ».

En réponse, la majorité des citoyens (75 %) ont déclaré n’avoir « personne au cours des 30 derniers jours ».

(Image : LocalCircles)

Toutefois, 1% des citoyens ont déclaré connaître « plus de 10 », 4% connaissent « 3-5 » et 10% connaissent « 1-2 » personnes. Au total, 15 % des citoyens interrogés déclarent avoir une ou plusieurs personnes dans leur réseau social proche (famille, amis, voisins, collègues) qui, bien que présentant des symptômes du COVID au cours des 30 derniers jours, n’ont pas fait de test et se sont autotraités ou mis en quarantaine à la maison. Cette question de l’enquête a reçu 10 176 réponses.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Article précédentL’ATP tourne le dos à Novak Djokovic : « Nous continuons à signer pour la vaccination » ?
Article suivantLancement de l’Oppo A16K avec un appareil photo de 13 mégapixels en Inde : prix, caractéristiques, etc.