Accueil Dernières minutes L'International La Norvège invite les Talibans à discuter de la crise alimentaire et...

La Norvège invite les Talibans à discuter de la crise alimentaire et du paysage des droits de l’homme en Afghanistan

0

Le gouvernement norvégien a invité les talibans à une série de réunions qui se tiendront à Oslo à partir de dimanche prochain, au cours desquelles des représentants du mouvement islamiste discuteront de la crise alimentaire actuelle et de la situation des droits de l’homme dans le pays avec des représentants de la société civile afghane et de la communauté internationale.

La ministre norvégienne des affaires étrangères et hôte de l’événement, Anniken Huitfeldt, a décrit l’événement, qui aura lieu du 23 au 25 janvier, comme une tentative de rapprochement entre les talibans et les différents acteurs de la société civile du pays. « Afin d’aider la population afghane, il est essentiel que la communauté internationale et les Afghans de différentes couches sociales entament un dialogue », a-t-elle déclaré.

Comme l’ont fait précédemment les dirigeants internationaux, M. Huitfeldt a précisé que ces réunions « ne représentent pas une légitimation ou une reconnaissance des talibans » après leur conquête du pays, qui a culminé le 15 août de l’année dernière, mais il comprend qu' »il est nécessaire de leur parler, en tant qu’autorités « de facto » du pays, car nous ne pouvons pas permettre que la situation politique finisse par conduire à une catastrophe humanitaire encore plus grave ».

Lire aussi:   Les États-Unis ne considèrent pas le contrôle de la Russie sur l'est de l'Ukraine comme étant "inévitable"

Les talibans ont accepté l’offre et la délégation sera dirigée par le ministre des affaires étrangères par intérim des talibans, Amir Jan Mutaqi, selon une déclaration du ministère reprise par Tolo News.

Le ministre taliban se rendra demain dans le pays nordique, ont confirmé des sources ministérielles à la chaîne afghane Ariana. Il s’agit de la première visite d’un dirigeant taliban dans un pays européen depuis sa prise de pouvoir.

L’Afghanistan est aujourd’hui le théâtre de multiples crises, de la guerre à la pandémie en passant par la sécheresse et les gelées hivernales, qui se sont mutuellement renforcées pour laisser 24 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire aiguë. Un million d’enfants pourraient mourir de faim cet hiver, la moitié de la population du pays pourrait être confrontée à la famine dans les mois à venir et neuf Afghans sur dix risquent de se retrouver sous le seuil de pauvreté d’ici 2022.

Lire aussi:   La tempête 'Eunice' qui frappe le nord de l'Europe fait au moins onze morts

Le ministre des affaires étrangères décrit ainsi un tableau « extrêmement préoccupant » dans un pays où des millions de personnes sont déjà confrontées à « un désastre humanitaire total et absolu » et où la main de fer des talibans menace de marginaliser les groupes vulnérables et les minorités. À cet égard, M. Huitfeldt a également assuré que le gouvernement norvégien avait l’intention de « faire comprendre » aux talibans ses attentes « notamment en ce qui concerne l’éducation des femmes et leur droit de participer à la société ».

Article précédentL’opposition ukrainienne rejette les sanctions américaines et les qualifie de « terrorisme politique »
Article suivantAncelotti : « Hazard et Isco ont gagné le match ».