Accueil Dernières minutes L'International La Maison Blanche dit que « une guerre nucléaire ne peut être gagnée »...

La Maison Blanche dit que « une guerre nucléaire ne peut être gagnée » et souligne que les États-Unis « ne se bat pas » en Ukraine

0

Archives - Jennifer Psaki, porte-parole de la Maison Blanche


Archives – Jennifer Psaki, porte-parole de la Maison Blanche – Michael Brochstein/ZUMA Wire/dpa – Archive

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine.

Paris, 3 mai. (Cinktank.com) –

La Maison Blanche a déclaré que « une guerre nucléaire ne peut être gagnée » et a souligné que les États-Unis « ne se bat pas » en Ukraine, après que le gouvernement russe a mis en garde contre le risque croissant d’un conflit nucléaire dû à l’invasion de l’Ukraine.

« Je dirais que les Russes, au fil du temps et même pas plus tard que l’année dernière, ont clairement indiqué qu’une guerre nucléaire ne peut être gagnée. Nous sommes d’accord »a déclaré Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, lors de son point de presse quotidien.

« Il est important que tous les pays le réaffirment et que tous les élus du monde le réaffirment également. »Il a souligné que la position du président américain Joe Biden est que les États-Unis devraient être une « zone d’exclusion aérienne ». « de ne pas envoyer de troupes sur le terrain pour combattre cette guerre. ».

Lire aussi:   Le GOP adopte une motion de censure contre Cheney et Kinzinger en raison de leur rôle au sein d'une commission du Capitole.

Ainsi, il a fait valoir que la guerre en Ukraine « n’est pas celle des acteurs subsidiaires ». « C’est une guerre entre la Russie et l’Ukraine. L’OTAN n’est pas impliquée. Les États-Unis ne font pas cette guerre. Je pense qu’il est important et vital que nous ne répétions pas les points de discussion du Kremlin sur cette question. »il a dit.

Les remarques de Psaki interviennent moins d’une semaine après que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, a souligné que, si Moscou maintient son rejet de la guerre nucléaire par principe, elle ne doit pas « être sous-estimé » le risque qu’elle soit déclenchée par le conflit en Ukraine.

« Le danger est sérieux, réel. Il ne faut pas le sous-estimer. »a-t-il déclaré, établissant un parallèle avec la crise des missiles de 1962 et soulignant que Moscou et Washington avaient alors compris les normes de comportement des superpuissances. « Maintenant, il reste peu de normes »a-t-il prévenu.

En réponse, l’ambassadeur américain en Russie, John Sullivan, a critiqué la rhétorique. « irresponsable » de la part de la Russie. « Nous ne céderons pas au chantage nucléaire, mais nous ne tolérerons pas non plus les coups de sabre nucléaires ou une politique de risques calculés sur la question nucléaire. »a-t-il déclaré, avant d’ajouter que les États-Unis « est prêt à dissuader une agression nucléaire » contre le pays.

Lire aussi:   M. Zelenski affirme que 28 893 civils ont été secourus grâce aux couloirs humanitaires en Ukraine.
Article précédentIncident du vol de Durgapur : la DGAC commence l’inspection de toute la flotte d’avions de SpiceJet
Article suivantLlodra : C’est pourquoi Rafael Nadal se débrouille si bien à Paris