Accueil Dernières minutes La lutte pour la Ligue des champions reste serrée alors que le...

La lutte pour la Ligue des champions reste serrée alors que le Rayo Vallecano fait ses adieux à la Primera Iberdrola

0

MADRID, 17 avr. (Cinktank.comE) –

La lutte pour la qualification à la prochaine Ligue des champions féminine reste serrée après que les quatre candidats, la Real Sociedad, l’Atlético de Madrid, l’UDG Tenerife et le Real Madrid n’aient pas échoué dans un vingt-septième tour qui a certifié la relégation d’un Rayo Vallecano historique.

Trois fois champions nationaux entre 2008 et 2011, le club franjirrojo a certifié sa relégation en Challenge Iberdrola dimanche après avoir perdu 3-4 à domicile contre Levante UD. Il s’agit de sa 19ème défaite en 25 matches, dans une campagne pleine de problèmes depuis le début.

Les Madrilènes devaient s’imposer pour prolonger un maintien déjà difficile, mais les « Granotas » ont imposé leur meilleure forme du moment malgré la résistance des locaux. Camila Sáez et Millene Cabral ont pu contrer les buts de Tatiana Pinto et Andrea Falcón, mais le second de cette dernière et un autre d’Alba Redondo en début de seconde période ont creusé un écart insurmontable malgré le but de Pauleta à une demi-heure de la fin.

À trois journées de la fin, le SD Eibar est l’autre équipe en position de relégation, à six points de Villarreal, du Sporting Huelva et de Valence. Les Armeros ont pris l’avantage 2-1 grâce à un doublé de Racheal Kundananji, mais se sont inclinés devant le doublé de María José Pérez à la 89e minute, qui a donné une victoire vitale aux locaux.

Les insulaires restent fermement dans la course à ce qui serait une qualification historique pour la Ligue des champions, puisqu’ils sont à égalité de points (53) avec l’Atlético Madrid, troisième, et avec trois longueurs d’avance sur le Real Madrid, qui pourrait les dépasser au goal-average mercredi s’il gagne son match reporté contre le Rayo.

Lire aussi:   LaLiga fournit plus de 125 millions par an à la CSD, à la RFEF et aux syndicats pour le développement d'autres sports.

La Real Sociedad a fait un pas de géant vers la place de dauphin en s’imposant 2-1 face à Séville et conserve six points d’avance sur ses poursuivants. Un superbe but de Nerea Eizagirre et un autre d’Amaiu Sarriegi au début de chaque mi-temps ont permis à la Real Sociedad de remporter une victoire importante. Eli del Estal a marqué pour les Sévillistas afin de rendre la dernière ligne droite plus excitante.

De son côté, l’Atlético de Madrid a été une fois de plus très fort dans son stade d’Alcalá de Henares. Il a battu l’Athletic Club 3-0 grâce à des buts de Bárbara Latorre, Leicy Santos et un but contre son camp d’Oihane Hernández inscrit entre la huitième et la 33e minute de la première mi-temps.

Enfin, le Real Madrid n’a pas failli non plus et reste dépendant de lui-même pour finir au moins troisième. L’équipe d’Alberto Toril avait trébuché à Huelva avant la pause internationale et a de nouveau souffert en déplacement face au Deportivo Alavés Gloriosas, qu’elle n’a pu battre que grâce à un but d’Esther González à la 63e minute.

Lire aussi:   Le football féminin célèbre le succès d'Alexia Putellas : "Tu es 'The Queen'".

Par ailleurs, le champion FC Barcelona, malgré de nombreuses absences, a ajouté une nouvelle victoire et a poursuivi sa série de victoires dans la Primera Iberdrola avec une victoire 2-0 sur Valence, avec des buts d’Aitana Bonmatí et Mapi León.

L’équipe « che » reste en difficulté, tout comme Villarreal et le Sporting Huelva, qui se sont quittés sur un score de parité dans leur duel direct grâce à des buts de Belén Martínez pour les locaux et de Mayra Ramírez pour les visiteurs. Le Madrid CFF est désormais tout proche du salut malgré un match nul 2-2 sur le terrain du Betis, qui a arraché un point grâce à un but de Mari Paz Vilas à la 91e minute. Plus tôt, Rikke Madsen et Victoria avaient marqué pour Madrid et Andrea Medina pour le Betis.

Article précédentC.T. Pan, le bien-être mental après le suicide d’un ami
Article suivantLe Celta profite du marasme européen de l’Athletic et Levante s’accroche à la Primera Division