Accueil Dernières minutes L'International La Hongrie convoque des élections législatives et un référendum sur le contenu...

La Hongrie convoque des élections législatives et un référendum sur le contenu LGTBI pour le 3 avril

0

Paris :, 11 janvier (Cinktank.com) –

Le président de la Hongrie, Janos Ader, a convoqué les élections législatives du 3 avril qui marqueront si l’actuel Premier ministre, l’ultra-conservateur Viktor Orban, obtient un quatrième mandat consécutif, et a confirmé que le référendum prévu aura également lieu le même jour sur la diffusion des contenus LGTBI dans les centres éducatifs.

Ader, un allié d’Orban et ancien membre du parti au pouvoir, le Fidesz, a confirmé l’appel dans un communiqué dans lequel il a célébré que, pour la neuvième fois, les citoyens hongrois sont appelés à élire les députés du Parlement, qui nommeront finalement au futur premier ministre.

Orban arrive à ce rendez-vous avec apparemment moins de garanties que les précédents. Bien que les sondages le placent toujours légèrement en tête de l’alliance de l’opposition dirigée par le leader local Peter Marki-Zay. Cependant, le Fidesz risque de perdre la majorité des deux tiers qu’il a remportée lors des trois dernières élections.

Lire aussi:   Poutine voit des progrès "positif" dans les négociations avec l'Ukraine et estime que les sanctions sont un "chance" pour la Russie

Les prochaines élections sont également pertinentes au niveau de l’UE, puisqu’Orban a durci son pouls avec Bruxelles ces dernières années, avec des affrontements clairs en matière de défense des droits de la communauté LGTBI ou de politique migratoire, entre autres.

Le 3 avril, coïncidant avec les élections législatives, les citoyens hongrois devront également répondre à quatre questions sur certaines des mesures les plus controversées promues par le gouvernement ces derniers mois, comme le confirme Ader dans sa note, dans laquelle il rappelle que le Parlement a déjà autorisé la tenue de ce référendum en novembre.

Dans cette consultation, les électeurs sont appelés à se prononcer sur la restriction des contenus LGTBI aux mineurs, avec une batterie de questions qui font également allusion à la prétendue promotion des traitements de conversion sexuelle chez les enfants. Le Gouvernement a invoqué le droit des parents à décider de la scolarisation de leurs enfants pour justifier ce type de mesure, malgré la méfiance manifestée depuis Bruxelles.

Lire aussi:   Bruxelles appelle à définir les crimes de haine et les discours de haine comme des crimes poursuivis au niveau de l'UE
Article précédentCoronavirus : le professeur de yoga de Kareena Kapoor Khan, Alia Bhatt et Ananya Panday partage des asanas pour se remettre du COVID-19
Article suivantAndroid 13 : la prochaine grande mise à jour d’Android pourrait être accompagnée de ces nouvelles fonctionnalités