Accueil Dernières minutes L'International La Finlande met en place des restrictions en matière d’accueil et reconsidère...

La Finlande met en place des restrictions en matière d’accueil et reconsidère l’utilisation du passeport COVID

0

Le gouvernement renforce le contrôle aux frontières et exigera un certificat de vaccination et un test négatif avec une validité de 48 heures

Paris :, 22 déc. (Cinktank.com) –

Les autorités sanitaires finlandaises ont mis en place une série de restrictions de temps pour l’industrie hôtelière face aux dates de Noël, elles ont suspendu la validité du passeport COVID pour certaines activités et ont rétabli le contrôle sanitaire aux frontières.

Le gouvernement finlandais a adopté cette batterie de nouvelles mesures à l’issue d’une réunion qui a duré jusqu’à 23 heures – 22 heures sur la péninsule -, comme le rapporte la radio-télévision publique YLE.

A l’issue de la réunion, la Première ministre finlandaise, Sanna Marin, a paru préciser que les horaires d’ouverture de l’hôtellerie seront limités et qu’à partir du 24 décembre la vente de produits sera interdite à partir de 21h00 et les établissements seront être fermé à 22h00

À partir du 28 décembre, les restrictions seront encore renforcées et les restaurants doivent cesser de servir à partir de 17h00 et fermer une heure plus tard, à 18h00. Actuellement, dans les zones où l’incidence du coronavirus est plus élevée, il existe déjà certaines restrictions dans ce secteur, même si jusqu’à présent, elles pouvaient être évitées en présentant le passeport COVID.

Lire aussi:   L'UE annonce le versement immédiat de 600 millions d'euros d'aide à l'Ukraine

C’est un autre des points que l’exécutif finlandais a reconsidéré, puisqu’il sera désormais possible de continuer à présenter le certificat de vaccination pour les activités « à faible risque » – telles que la visite de musées, de bibliothèques ou de salles d’art, les sports d’intérieur ou les piscines – .

Au contraire, le passeport COVID cessera d’être valable pendant trois semaines dans des « situations à risque modéré et important » – comme les bars, les restaurants ou les lieux de vie nocturne, ou les activités de sports d’équipe dans des espaces fermés.

L’activité pédagogique se poursuivra comme elle l’a été jusqu’à présent, donc la présence dans les salles de classe est maintenue, bien que les autorités aient recommandé aux universités de développer leur activité d’enseignement par voie électronique, ce sont les centres d’enseignement supérieur eux-mêmes qui prennent leurs propres décisions.

CONTRÔLE DES FRONTIÈRES

D’autre part, le gouvernement a précisé que le contrôle aux frontières sera renforcé du 28 décembre au 16 janvier de l’année prochaine, de telle sorte que tous les voyageurs – y compris ceux des pays de l’espace Schengen et de l’Union européenne – qui souhaitent entrer La Finlande doit présenter un certificat de vaccination et un test négatif pour la maladie datant de moins de 48 heures.

Lire aussi:   Kaczynski quittera le gouvernement polonais pour se concentrer "à cent pour cent" sur le parti

Cependant, ces mesures ne s’appliqueront pas aux Finlandais eux-mêmes qui décident de rentrer dans le pays, ni aux étrangers résidant en Finlande ou à ceux qui doivent entrer dans la nation nordique pour des raisons d’urgence.

Les personnes résidant dans les zones frontalières entre la Finlande et les pays voisins, la Suède et la Norvège, ne seront pas concernées par cette restriction, bien qu’elles devront présenter le certificat de vaccination ou un test négatif effectué, au maximum, sept jours avant d’entrer dans le pays.

La semaine dernière, le gouvernement a imposé cette mesure pour les voyageurs hors de l’Union européenne et hors de la zone Schengen et a annoncé qu’il envisageait de l’appliquer également aux résidents européens et à l’espace commun, bien que jusqu’à ce mardi les autorités sanitaires finlandaises ne l’aient pas fait. Ils sont passés.

Les autorités sanitaires finlandaises ont signalé environ 220 000 cas positifs depuis le début de la pandémie, ainsi que près de 1 500 décès dus au virus.

Article précédentPerte de poids : découvrez ces 5 recettes hyperprotéinées qui vous aideront à perdre des kilos.
Article suivantLa Russie franchit le seuil des 300 000 décès dus au coronavirus après en avoir confirmé plus de 1 000 au cours de la journée écoulée