Accueil Dernières minutes La FIFA lance sa plateforme de streaming gratuite pour diffuser les matchs...

La FIFA lance sa plateforme de streaming gratuite pour diffuser les matchs et offrir du contenu exclusif

0

MADRID, 12 avr. (Cinktank.com) –

La FIFA a annoncé mardi le lancement de FIFA+, sa plateforme de streaming gratuite qui permettra aux amateurs de football d’accéder à des dizaines de milliers de matches dans le monde entier, ainsi qu’à d’autres contenus exclusifs.

« FIFA+ est une plateforme numérique de classe mondiale conçue pour connecter les fans du monde entier au beau jeu d’une manière plus intense et totalement gratuite. Dès aujourd’hui, lors de son lancement, il proposera des matchs de football en direct du pays de votre choix, des jeux interactifs, des actualités, des informations sur les tournois, un contenu inédit avec des histoires sur le football masculin et féminin du monde entier et bien plus encore », a déclaré l’organisation sur son site web.

Le président de l’instance dirigeante du football, Gianni Infantino, s’est félicité de ce nouveau projet qui constitue un pas de plus vers sa vision de rendre le « football vraiment mondial et inclusif » et qui soutient sa « mission fondamentale, qui est d’étendre et de développer le football dans le monde ».

« Ce projet représente un changement culturel dans la façon dont les différents types de fans de football peuvent se connecter et en apprendre davantage sur le jeu. Elle va accélérer la démocratisation du football et nous sommes ravis de la partager avec le public », a-t-il ajouté.

Grâce à cette plateforme, l’équivalent de 40 000 matches en direct de 100 fédérations membres des six confédérations, dont 11 000 matches féminins, seront diffusés en continu d’ici la fin de l’année, allant « des meilleurs championnats européens aux compétitions masculines, féminines et de jeunes du monde entier ». Elle devrait diffuser en direct « 1 400 matches par mois ».

Lire aussi:   Le Cameroun termine troisième de "sa" Coupe d'Afrique après avoir battu le Burkina Faso, nouveau venu dans la compétition.

En outre, avant la Coupe du monde qui se déroulera au Qatar à la fin de l’année, FIFA+ proposera tous les matchs de la Coupe du monde masculine et féminine qui ont été enregistrés au cours de l’histoire, ce qui représente « plus de 2 000 heures d’images d’archives », mises à la disposition du public pour la première fois, et permettra de visionner « des matchs complets, des temps forts, des buts et des moments magiques », en commençant par plus de 2 500 vidéos remontant aux années 1950.

Il y aura également un « Match Central » qui offrira aux fans une immersion totale dans les données du football sur 400 compétitions masculines et 65 compétitions féminines, ainsi que des productions originales telles que des documentaires, des séries documentaires, des talk-shows et des courts métrages, tous traduits en onze langues, couvrant « du football de base aux équipes nationales et présentant des stars du football d’hier et d’aujourd’hui provenant de plus de 40 pays ».

Lire aussi:   Le marché mondial des mémoires DRAM et leurs prix ont baissé au quatrième trimestre : rapport

Parmi ces productions originales, citons « Ronaldinho : The Happiest Man in the World », qui traite de la figure de l’ancien joueur brésilien, « Captains », une série de huit épisodes consacrée à six capitaines d’équipes nationales, dont Luka Modric et Pierre-Emerick Aubameyang, « Golden Boot », une série documentaire de quatre épisodes consacrée aux interviews des meilleurs attaquants de la Coupe du monde, ou encore « Icons », une série documentaire de cinq épisodes consacrée à des figures du football féminin telles que Wendie Renard, Lucy Bronze, Asisat Oshoala, Carli Lloyd et Sam Kerr.

FIFA+ sera disponible dès son lancement sur tous les appareils web et mobiles et « très bientôt » sur une large gamme d’appareils en cinq langues (anglais, français, allemand, portugais et espagnol), et six autres suivront en juin 2022.

Article précédentRory McIlroy, première victoire sur le circuit à l’occasion de son 37e événement.
Article suivantAnsu Fati : « Le changement d’entraîneur a été très bon pour nous ».