Accueil Dernières minutes La DGAC propose des modifications à l’AOP pour l’exploitation de vols passagers...

La DGAC propose des modifications à l’AOP pour l’exploitation de vols passagers non réguliers

0

Le régulateur de l’aviation, la Direction générale de l’aviation civile (DGCA), a proposé des modifications aux exigences minimales pour l’octroi d’un permis de transporteur aérien (AOP) pour exploiter des vols de passagers non réguliers en Inde. Les passagers non réguliers peuvent être transportés en utilisant des avions, hydravions et hélicoptères monomoteurs ou multimoteurs dûment enregistrés en Inde. Elle comprend également les planeurs, les montgolfières, les dirigeables et les avions ultra-légers dûment enregistrés en Inde, uniquement dans le but de faire des promenades, et les avions monomoteurs à turbine.

Le projet de proposition indique que l’octroi et la poursuite de l’AOP sont soumis à l’autorisation de sécurité du MHA. Le refus ou le retrait de l’habilitation de sécurité par le MHA à tout moment entraînera le rejet de la demande d’AOP, et l’AOP, si elle a déjà été délivrée, sera susceptible d’être annulée/retirée.

Il a déclaré que le ministère de l’Intérieur (MHA) est l’autorité compétente pour l’octroi d’une habilitation de sécurité. La demande d’octroi ou de renouvellement d’une habilitation de sécurité doit être soumise au ministère de l’aviation civile par le biais du portail eSAHAJ.

Lire aussi:   Pourquoi la poudre de piment rouge est-elle mauvaise pour la santé ?

La validité de l’habilitation de sécurité pour la société et le conseil d’administration sera coïncidente avec la validité de l’AOP, et une nouvelle habilitation de sécurité sera requise pour le renouvellement de l’AOP, a-t-il ajouté.

En outre, l’importation/acquisition d’aéronefs dans le but d’entreprendre un service de transport aérien non régulier est régie par la circulaire 02/2017 sur le transport aérien, telle que modifiée de temps à autre.

L’aéronef importé aux fins d’opérations non régulières ne doit pas être cédé à une partie en Inde ayant l’intention de l’utiliser à des fins privées, à moins d’obtenir l’autorisation de l’autorité douanière.

Le candidat doit posséder au moins un aéronef, soit par achat direct, soit par location sèche commerciale. L’aéronef doit être immatriculé en Inde et détenir un certificat de navigabilité dans la catégorie passagers normale. Pour l’importation ou l’acquisition d’aéronefs, le demandeur doit obtenir l’autorisation de la DGAC.

Lire tous les Dernières nouvelles automobiles et Dernières nouvelles ici

Lire aussi:   Vivo travaille sur ce nouveau facteur de forme de smartphone
Article précédentLes syndicats de taxis et d’autorickshaw de Mumbai vont entamer une grève illimitée à partir du 15 septembre.
Article suivantPilote automatique Tesla : l’enquête des autorités allemandes révèle des « anomalies » dans le logiciel.