Accueil Dernières minutes L'International La Coalition internationale contre l’État islamique réaffirme sa détermination à mettre fin...

La Coalition internationale contre l’État islamique réaffirme sa détermination à mettre fin à l’ISIS

0

Paris, 12 mai (Cinktank.com) –

La première réunion de la Coalition internationale contre l’État islamique s’est tenue mercredi à Marrakech, à la demande du ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Burita et du secrétaire d’État américain Antony Blinken, dans le but de réaffirmer leur détermination à lutter contre le groupe terroriste.

Les 84 membres de la coalition, qui se sont engagés à affronter Daesh sur tous les fronts, ainsi qu’à démanteler ses réseaux et à contrer ses ambitions mondiales, se sont engagés à faire progresser le droit humanitaire et la protection des civils.

Selon un communiqué commun, les membres présents à la réunion ont affirmé que la défaite « durable » de Daesh en Irak et en Syrie « reste la priorité numéro un. » « Malgré les revers importants subis par les dirigeants de Daesh dans un passé récent, le groupe terroriste continue de mener des attaques en Irak et en Syrie et constitue une menace constante », ont-ils déclaré.

Lire aussi:   L'Allemagne confirme plus de 235 000 cas de coronavirus en une journée pour la première fois depuis le début de la pandémie

Le groupe a donné l’exemple de l’attaque de la prison de Ghueiran dans la province de Hasaka, contrôlée par les autorités kurdes, dans le nord-est de la Syrie en janvier, qui a tué plus de 200 personnes.

Entre autres mesures, ils ont souligné la nécessité d’assurer des solutions durables à long terme pour les combattants du groupe terroriste et leurs familles dans le nord-est de la Syrie, y compris des procédures juridiques appropriées pour garantir que les personnes coupables de crimes soient tenues responsables.

Sous les auspices de la Coalition, le groupe de réflexion sur l’Afrique renforcera en outre les capacités de lutte contre le terrorisme dirigées par des civils des membres africains en s’appuyant sur les expériences acquises en Irak et en Syrie.

D’autre part, le ministre marocain a dénoncé le fait que l’Afrique est devenue la principale cible de l’État islamique, comme en témoigne le fait qu’elle a enregistré 41 % des attaques commises par le groupe dans le monde en 2021.

Lire aussi:   Un envoyé américain se rendra demain en Éthiopie pour "discuter de la possibilité de pourparlers de paix".

À cet égard, les membres de la Coalition présents à la réunion ont souligné l’importance de s’attaquer aux causes sous-jacentes de l’insécurité en Afrique, tout en réaffirmant que toute solution durable pour mettre fin à la propagation du groupe terroriste sur le continent dépendra essentiellement des autorités nationales.

Article précédentLa prochaine série de 8 – 9 aéroports sera louée prochainement, déclare Jyotiraditya Scindia
Article suivantGreg Norman : Je ne sais pas ce que fait le gouvernement saoudien, je ne veux pas entrer dans ce domaine.