Accueil Dernières minutes L'International La CNDH demande l’examen de « toutes » les pistes d’investigation dans la mort...

La CNDH demande l’examen de « toutes » les pistes d’investigation dans la mort des journalistes Mollinedo et Garcia

0

Paris, 10 mai. (Cinktank.com) –

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) du Mexique a condamné mardi l’assassinat des journalistes Yessenia Mollinedo et Sheila Johana García à Veracruz, et a demandé aux autorités compétentes d’envisager « toutes » les pistes d’enquête, y compris la relation entre l’attaque et le travail journalistique des défuntes.

Dans un communiqué, la CNDH a déclaré qu’elle ne « préjuge pas » de l’issue des enquêtes, mais a insisté sur son appel aux autorités, dans le cadre de leurs compétences, à mener « les actions pertinentes jusqu’à ce qu’elles trouvent les responsables ».

La commission, qui a reconnu que le début de l’année a été « très regrettable et douloureux » en raison du nombre d’assassinats de journalistes, a exprimé sa « préoccupation absolue » concernant la situation à laquelle sont confrontés certains représentants et travailleurs des médias, et a donc jugé « fondamental » de clarifier les faits et de trouver et punir les responsables.

Dans le même temps, il a appelé à une « action énergique pour protéger » la profession de journaliste, considérant qu’il s’agit d’un « impératif social incontournable et vital » pour la société civile afin de « soulager le fléau et la douleur de ne plus pouvoir compter sur des journalistes assassinés ».

« Nous réitérons notre appel à renforcer et à élargir le champ d’application du mécanisme de protection des défenseurs des droits de l’homme et des journalistes afin de mettre un terme à cette grave situation une fois pour toutes », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Fauci précisera "bientôt" si un test COVID-19 sera nécessaire pendant la période de quarantaine de cinq jours

Il a également voulu joindre sa voix à celles qui demandent que les journalistes, « fondamentaux pour la consolidation de la démocratie et l’accès à l’information », puissent exercer leur métier dans les conditions « les plus sûres et les plus libres ». « Lutter pour cela est l’une des tâches fondamentales de cette commission », a-t-il déclaré.

Mollinedo et García, qui était cameraman, travaillaient pour le portail d’information El Veraz. Ils ont été tués lundi après-midi dans la ville de Cosoleacaque, dans l’État mexicain de Veracruz. Le bureau du procureur de l’État a déjà ouvert une enquête pour clarifier ce qui s’est passé.

Ces deux nouveaux meurtres interviennent quatre jours seulement après que le corps du journaliste Luis Enrique Ramírez Ramos, chroniqueur à « El Debate » et fondateur du portail d’information Fuentes Fidedignas, a été retrouvé à Culiacán, dans l’État mexicain de Sinaloa, enveloppé dans un sac en plastique. Onze journalistes ont été assassinés au Mexique depuis le début de l’année.

Lire aussi:   Scholz réaffirme son soutien à la Pologne dans la crise frontalière lors de sa première visite en tant que chancelier
Article précédentJon Rahm, une autre semaine sur le podium mondial
Article suivantIga Swiatek révèle sa mentalité à Rome