Accueil Dernières minutes L'International La Chine offre de la nourriture gratuite aux habitants de Xian après...

La Chine offre de la nourriture gratuite aux habitants de Xian après avoir confiné la ville en raison d’une augmentation des cas de COVID-19

0

Paris :, 30 déc. (Cinktank.com) –

Les autorités de la ville de Xian, dans le nord-ouest de la Chine, qui compte 13 millions d’habitants, ont commencé à livrer de la nourriture à domicile après qu’un confinement total ait été déclaré en raison d’une augmentation des cas de coronavirus.

Selon les informations de l’agence de presse chinoise Xinhua, les livraisons ont commencé mercredi et sont gratuites pour aider les citoyens à surmonter le verrouillage.

« Chaque ménage reçoit onze types de produits, dont de la viande, des œufs et des légumes, ce qui peut répondre à ses besoins pendant trois jours », a déclaré Wang Fan, de l’agence de prévention et de contrôle des pandémies du district.

Xian a enregistré plus de 1 000 infections depuis qu’une nouvelle épidémie a été détectée dans la journée du 9 décembre, ce qui a conduit à l’imposition d’un confinement le 23 décembre pour tenter de contenir la propagation du COVID-19.

Les mesures ont été renforcées à partir de lundi, lorsque les personnes ont reçu l’ordre de ne pas quitter leur domicile, sauf pour effectuer des tests de dépistage du coronavirus, tandis que tous les véhicules, à l’exception de ceux des services d’urgence, sont interdits de circulation.

Lire aussi:   L'Arabie saoudite critique le Hezbollah et appelle le Liban à "cesser" ses activités contre ses relations avec le pays

Le gouvernement chinois a confirmé jeudi 156 cas de coronavirus, ce qui porte le total depuis le début de la pandémie à 101 890 cas, dont 4 636 décès. On compte actuellement 2 563 cas actifs, dont 15 personnes dans un état grave dû à la maladie.

Article précédentL’UE préconise d’augmenter les taux de vaccination pour faire face aux nouvelles variantes du coronavirus
Article suivantJenni Hermoso et Morientes « marquent » pour l’égalité à Madrid