Accueil Dernières minutes L'International La Chine déclare qu’elle continuera à « moderniser » son arsenal nucléaire, un jour...

La Chine déclare qu’elle continuera à « moderniser » son arsenal nucléaire, un jour après avoir demandé d’éviter une course aux armements.

0

Paris :, 4 janv. (Cinktank.com) –

Les autorités chinoises ont assuré mardi qu’elles continueraient à « moderniser » leur arsenal nucléaire alors qu’elles avaient appelé la veille conjointement avec les grandes puissances à mettre un terme à ce type d’armement et à éviter une course mondiale aux armements.

Fu Cong, directeur du département du contrôle des armements du ministère asiatique des affaires étrangères, a également appelé les États-Unis et la Russie à réduire leurs arsenaux afin d’empêcher la prolifération de ce type d’armes.

Lundi, les trois pays, ainsi que la France et le Royaume-Uni, ont réaffirmé leur objectif de créer un monde sans armes nucléaires tout en exprimant leur volonté d’éviter à tout prix un conflit nucléaire qui mettrait le monde en danger.

En ce sens, les cinq pays se sont engagés à désarmer ce type d’armement, qui n’a été utilisé que pendant la Seconde Guerre mondiale. En Chine, cependant, la modernisation de l’armée suscite une inquiétude croissante, et le pays a récemment procédé à des essais balistiques.

Les États-Unis ont averti à plusieurs reprises que Pékin développait son arsenal nucléaire. La Chine a toutefois défendu sa politique nucléaire et insisté sur le fait que les autres pays doivent faire le premier pas vers le désarmement : « les États-Unis et la Russie possèdent 90 % des ogives nucléaires du monde ».

Lire aussi:   Au moins quatre migrants tués et des dizaines portés disparus dans un nouveau naufrage près de la Grèce

« Ils doivent réduire leur arsenal nucléaire de manière contraignante et irréversible », a déclaré Fu, niant que la Chine augmente ses capacités nucléaires. « La Chine a toujours adopté une politique de minimums afin de préserver sa sécurité nationale », a-t-il expliqué, comme le rapporte CGTN.

Les tensions entre les deux pays se sont accrues, notamment au sujet de Taïwan, que Pékin considère comme une autre province sous sa domination. Fu a nié la possibilité de déployer des armes nucléaires près du détroit de Taiwan et a souligné que ces armes ne sont « pas destinées à la guerre ou aux combats ».

Dans le communiqué signé lundi, les cinq pays se sont engagés à respecter le traité de non-prolifération, « notamment l’article VI, qui vise à négocier de bonne foi pour trouver des mesures efficaces liées à la cessation des courses aux armements (…) sous un contrôle strict au niveau international », ont-ils déclaré.

Ainsi, les grandes puissances ont fait part de leur intérêt à « maintenir et renforcer les mesures prises au niveau national pour prévenir l’utilisation non autorisée d’armes nucléaires ». « Nous réitérons la validité de nos communiqués précédents et assurons qu’aucune arme nucléaire n’est dirigée contre un autre pays », ont-ils déclaré, avant d’appeler à la création d’un « environnement sûr » par « le dialogue et le respect mutuel ».

Lire aussi:   L'Azerbaïdjan dénonce les nouvelles "provocations" arméniennes à la frontière commune
Article précédentMotorola va bientôt lancer la nouvelle tablette Tab G70 en Inde, toutes les caractéristiques ont été révélées.
Article suivantLes États-Unis enregistrent plus d’un million d’infections au COVID-19 en un jour, le nombre le plus élevé au monde