Accueil Dernières minutes L'International La Chine condamne la résolution adoptée par le Parlement japonais sur les...

La Chine condamne la résolution adoptée par le Parlement japonais sur les droits de l’homme de la minorité ouïghoure.

0

Paris :, 2 févr. (Cinktank.com) –

La Chine a déclaré mardi que la résolution adoptée par le parlement japonais sur les droits de l’homme de la minorité ouïgoure est « de nature extrêmement vile », à quelques jours du début des Jeux olympiques d’hiver.

« La soi-disant résolution sur les droits de l’homme adoptée par la Chambre des représentants du Japon est de nature extrêmement vile, car elle ignore les faits et la vérité », a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, dans un communiqué.

Il a déclaré que cette décision « dénigre malicieusement » la situation des droits de l’homme en Chine, tout en « violant gravement le droit international » et en « s’ingérant gravement dans les affaires intérieures de la Chine ».

« Avec un bilan déplorable en matière de droits de l’homme, (le Japon) n’a absolument aucune autorité pour faire des commentaires débridés sur la situation des droits de l’homme dans d’autres pays », a-t-il ajouté, notant qu’il s’agissait d’une « grave provocation politique contre le peuple chinois ».

La Chambre des représentants du Japon a adopté une résolution exprimant son inquiétude quant à la situation des droits de l’homme dans la région chinoise du Xinjiang – également à Hong Kong – quelques jours seulement avant le début des Jeux olympiques d’hiver.

Lire aussi:   Plus de 100 000 signatures recueillies en deux jours pour exiger du Kremlin le limogeage du dirigeant tchétchène Ramzan Kadirov

Si la résolution sur les « situations graves en matière de droits de l’homme » au Xinjiang et ailleurs ne blâme pas directement la Chine ou n’utilise pas de termes tels que « abus » des droits de l’homme, elle tient Pékin pour responsable de ces actes et appelle à un engagement constructif du gouvernement japonais.

« Nous considérons les changements du ‘statu quo’ par la force, symbolisés par des situations graves en matière de droits de l’homme, comme une menace pour la communauté internationale », indique la résolution, telle que rapportée par la télévision publique japonaise NHK.

En outre, la résolution indique que les droits de l’homme dépassent les affaires intérieures d’un pays et intéressent l’ensemble de la communauté internationale.

« Prenant la résolution au sérieux, nous continuerons à mener des politiques et une diplomatie qui défendent les valeurs universelles telles que les droits de l’homme », a déclaré le Premier ministre japonais Fumio Kishida, comme le rapporte l’agence de presse japonaise Kyodo.

Lire aussi:   Au moins deux Palestiniens tués et 32 blessés par les forces israéliennes à Jérusalem et en Cisjordanie

À la mi-janvier, la Chine a démenti les accusations de « génocide » et de « travail forcé » à l’encontre de la minorité ouïgoure du Xinjiang, dans le contexte des sanctions américaines et du boycott des Jeux olympiques d’hiver de Pékin en raison des violations commises à l’encontre de la minorité musulmane.

« Les tentatives désespérées des forces anti-chinoises de diffamer et de supprimer la Chine ont échoué dans le passé et ne réussiront jamais à l’avenir », a déclaré Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, selon des informations relayées par l’agence de presse chinoise Xinhua.

Article précédentL’UE ne voit aucune raison de retirer son personnel diplomatique en Biélorussie après la décision américaine
Article suivantL’ambassade de Russie qualifie de « fausse » la déclaration de la porte-parole de la Maison Blanche sur les armes chimiques.