Accueil Dernières minutes La CAF confirme le Cameroun comme pays hôte de la Coupe d’Afrique

La CAF confirme le Cameroun comme pays hôte de la Coupe d’Afrique

0

MADRID, 22 déc. (Cinktank.com) –

La Coupe d’Afrique des Nations se déroulera comme prévu au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022, a confirmé mercredi la Confédération africaine de football (CAF) après avoir convenu d’un plan anti-Covid-19 visant à minimiser les dégâts de la pandémie pendant le tournoi.

Des spéculations avaient été faites sur un éventuel déménagement du site en raison de la variante Omicron et des clubs européens ont déjà exprimé leurs craintes d’une éventuelle contagion lorsqu’ils prêtent leurs joueurs internationaux. L’agitation dans le pays était un autre facteur menaçant l’événement.

« De nombreux progrès ont été réalisés ces derniers mois au Cameroun avec la construction de l’infrastructure du stade, des terrains d’entraînement et d’autres installations pour le site », a déclaré la CAF dans un communiqué mercredi avant de présenter le plan de lutte contre le coronavirus.

« Les supporters ne peuvent entrer dans les stades pour assister aux 52 matches de la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun que s’ils sont entièrement vaccinés et présentent un résultat négatif au test PCR ne datant pas de plus de 72 heures ou un résultat négatif au test antigène ne datant pas de plus de 24 heures », a ajouté la CAF.

Lire aussi:   Confirmation de la peine de prison pour l'ancien administrateur du Betis Joaquín

Le président de la CAF, Patrice Motsepe, a rencontré le président camerounais Paul Biya à Yaoundé mardi pour finaliser les plans du tournoi. « La CAF poursuit, avec ses partenaires et les autres parties prenantes, les préparatifs pour une organisation réussie de la Coupe d’Afrique des Nations du Cameroun 2021, qui débutera le 9 janvier 2022 », selon le communiqué de la CAF.

Article précédentLes États-Unis s’opposent à la libération sous caution d’un homme d’affaires russe accusé de délit d’initié par piratage informatique
Article suivantLe Conseil d’éthique allemand préconise d’étendre le caractère obligatoire du vaccin contre le coronavirus