Accueil Dernières minutes Kroos : « Je veux terminer ma carrière au Real Madrid et c’est...

Kroos : « Je veux terminer ma carrière au Real Madrid et c’est comme ça que ça va se passer ».

0

MADRID, le 10 janvier (dpa/EP) –

Le milieu de terrain du Real Madrid, Toni Kroos, a admis lundi qu’il voulait « finir » sa carrière de footballeur au Real Madrid et que « c’est comme ça que ça se passera », d’où sa flexibilité quant à un éventuel renouvellement.

« J’ai délibérément choisi la période du contrat lors de la dernière prolongation, car j’aurais alors 33 ans et ce serait un bon âge pour réfléchir à la manière de continuer. Je n’ai pas besoin d’y penser », a déclaré Kroos à la chaîne de télévision Sky.

L’Allemand, vainqueur de la Coupe du monde au Brésil en 2014, a expliqué comment il se sentait pour sa huitième saison au Real Madrid. « Il s’agit d’une relation incroyable, que je ne mettrais jamais en jeu pour une quelconque spéculation, et je pense que c’est le cas des deux côtés », a-t-il déclaré.

À cet égard, il a fait remarquer que sa communication sur le sujet était très claire. « Je veux terminer ma carrière ici et c’est ainsi que cela se passera », a-t-il déclaré, tout en précisant qu’il ne pouvait pas encore dire si ce serait en 2023 ou un peu plus tard. « Nous ne nous stresserons pas trop à ce sujet. Je sais ce que j’ai au club et ils savent ce qu’ils trouvent en moi. À un moment donné, nous l’aborderons de manière détendue », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Les sénateurs américains préconisent de renoncer à ID.me et à la reconnaissance faciale pour les demandeurs d'emploi.

« Je me sens encore pleinement, mais il faut : a) s’adapter au niveau, b) le corps doit accompagner et c) l’envie doit aussi être là. Et quand tout cela sera là, nous nous assiérons à un moment donné pour discuter et, sinon, j’ai encore un contrat jusqu’en 2023 », a-t-il conclu.

Article précédentCritique du Samsung Galaxy S21 FE 5G : le produit phare de la gamme S21 au meilleur rapport qualité-prix
Article suivantL’Iran rejette la possibilité d’un accord nucléaire « temporaire » lors des négociations de Vienne