Accueil Dernières minutes L'International Kim Jong Un a assisté au lancement du missile hypersonique et s’est...

Kim Jong Un a assisté au lancement du missile hypersonique et s’est montré satisfait de l’opération.

0

Paris :, 12 janv. (Cinktank.com) –

Le dirigeant suprême de la Corée du Nord, Kim Jong Un, a assisté mardi au lancement d’un missile hypersonique dans les eaux de la mer du Japon, connue en Corée sous le nom de mer de l’Est, en compagnie de sa sœur Kim Yo Jong et de hauts responsables, après presque deux ans sans apparaître lors de tels événements et alors que le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné le premier missile le 5 janvier.

Selon les médias locaux mercredi, Kim Jong Un s’est dit satisfait du lancement et a confirmé qu’il avait été effectué pour tester les spécifications techniques de son nouveau système d’armement, comme le rapporte l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Quelques heures seulement après le communiqué conjoint du Conseil de sécurité des Nations unies condamnant le premier missile, qui a été lancé le 5 janvier, la Corée du Nord a effectué une autre opération en direction des eaux de la mer du Japon, une action qui a été confirmée d’abord par les autorités sud-coréennes, puis par le Japon.

Lire aussi:   L'UE annonce l'octroi d'une aide d'urgence de 1,7 million d'euros aux Philippines à la suite du typhon Rai

Le dirigeant nord-coréen a également assisté à une réunion avec des membres de haut niveau dans le domaine de la recherche et du développement de systèmes d’armes hypersoniques, à laquelle ne participait pas Pak Jong Chon, qui fait partie du présidium de la formation unique et a dirigé le test du système de missiles mobiles tirés par un train en septembre.

Lors de cette même réunion, Kim Jong Un a appelé à « moderniser l’armée » et a souligné que « le domaine de la recherche en matière de défense devait continuer à connaître de bons succès » pour renforcer « radicalement » le pays, selon le portail d’information « NK News ».

Les garde-côtes japonais ont déclaré que le projectile a frappé vers 7h29 (heure locale) mardi et ont indiqué qu’il n’y avait aucun dommage lié au navire. Elle a également lancé un appel aux navires en transit pour qu’ils soient au courant des informations futures.

En outre, les autorités japonaises ont confirmé que le missile balistique était tombé en dehors de sa zone économique exclusive, a déclaré le ministre japonais de la Défense, Nobuo Kishi, lors d’une conférence de presse.

Lire aussi:   Le Liban confirme ses deux premiers cas de la variante Omicron

Le Conseil national de sécurité (NSC) de la présidence sud-coréenne a exprimé ses « vifs regrets » concernant cet événement, à un moment « où la stabilisation de la situation politique est cruciale ».

Pour leur part, les membres du Conseil de sécurité ont affirmé que la Corée du Nord constitue une « menace pour la paix et la sécurité internationales », car chaque lancement de missile sert à « renforcer ses capacités », ainsi qu’à améliorer ses armes « pour les exporter à ses clients » dans le monde entier.

« Ce lancement est le dernier d’une série de lancements (qui) montre la détermination de la Corée du Nord à étendre ses capacités d’armement illégales (…) Ils augmentent le risque d’escalade et constituent une menace importante pour la stabilité régionale », ont déclaré les États-Unis et les représentants des États membres de l’Albanie, du Royaume-Uni, du Japon, de l’Irlande et de la France dans une déclaration commune.

Article précédentVoici 5 façons d’inclure Very Peri, la couleur Pantone de 2022, dans votre garde-robe.
Article suivantAlors que l’Inde lutte contre la troisième vague de coqueluche, le ministère de l’Ayush publie des directives et des mesures ayurvédiques.