Accueil Sport Golf Keegan Bradley gagne à nouveau après quatre ans

Keegan Bradley gagne à nouveau après quatre ans

0

Au terme de quatre jours de golf sur le sol japonais, la saison 2022-2023 du PGA Tour compte un nouveau vainqueur. Il s’agit de Keegan Bradley, capable de mettre la main sur le trophée du ZOZO Championship, frappant la première victoire sur le circuit maximum après plus de quatre ans d’attente.

Keegan Bradley, résultats

Pour se hisser en tête du classement, l’Américain a eu besoin d’un dernier tour en 68 coups qui a porté son score total au final à -15. Après avoir été en avance de trois coups et avoir risqué de tout jeter au vent avec deux bogeys au trou 14 et au trou 16, il a réussi à revenir devant tout le monde grâce à l’extraordinaire birdie du trou 17.

Ce dernier point récupéré a été utilisé par l’Américain pour se détacher de ses compatriotes Rickie Fowler et Andrew Putnam. Le premier n’a jamais réussi à trouver le bon feeling avec le parcours lors de la dernière journée, finissant par perdre la tête du classement, le second a continué dans son tournoi très solide, mais il a manqué le saut décisif.

Quatrième place avec un score de -13 pour l’Argentin Emiliano Grillo, auteur d’un excellent dernier tour en 64 coups, avec lequel il a pu réellement effrayer les hommes de tête. Cinquième place partagée par les Américains Hayden Buckley et Sahith Theegale et le Norvégien Viktor Hovland avec un score de -12.

Lire aussi:   Dustin Johnson : Je n'ai pas vraiment remarqué de différence dans l'accueil des fans

Keegan Bradley (né le 7 juin 1986 à Woodstock, Vermont) est un golfeur professionnel américain évoluant sur le circuit PGA américain. Dès sa première année sur le circuit, il a fait sensation en remportant le championnat PGA 2011. En plus d’être seulement le troisième joueur professionnel, après Ben Curtis et Francis Ouimet, à remporter sa première participation à un tournoi majeur, il a été le premier à utiliser un putter ventral.

Grâce à ses accomplissements, il a également été élu recrue de l’année 2011 du PGA Tour. Keegan Bradley a grandi dans l’État du Vermont, ce qui n’est pas typique pour un professionnel de golf américain. Pendant les longs hivers du Vermont, il participait régulièrement à des courses de ski.

Mais lorsqu’il s’est rendu compte qu’il préférait les conditions météorologiques du golf à celles du ski, il a décidé à l’âge de 12 ans de se consacrer à plein temps au golf. Sa tante Pat Bradley, qui a été son premier modèle, a joué un rôle important dans cette décision. Pat a remporté 31 tournois sur le LPGA Tour et est membre du World Golf Hall of Fame.

Lire aussi:   Les matchs à suivre lundi au premier tour de l'US Open

En 2008, il a décidé de passer professionnel. Il a participé au NGA Hooters Tour, où il a remporté sa première victoire lors de sa cinquième participation. En 2009, il a remporté une autre victoire sur ce circuit et a fait ses débuts sur le Nationwide Tour, où il a réussi à passer le cut deux fois en deux départs.

En 2010, il a joué régulièrement sur le Nationwide Tour. Après un début hésitant, il a obtenu quatre résultats consécutifs dans le top 5 à la fin de la saison, ce qui lui a valu la 14e place au classement final et lui a permis d’obtenir sa licence de jeu sur le PGA Tour.

Dès son deuxième tournoi sur le PGA Tour en 2011, il a obtenu un résultat dans le top 10 au Bob Hope Classics. Et sa première victoire est survenue lors de sa première année au HP Bryon Nelson Championships, en playoff contre Ryan Palmer.

Article précédentIllusion d’optique : un phoque est resté coincé parmi ces ours polaires. Pouvez-vous le repérer en 13 secondes ?
Article suivantChampionnat du monde junior féminin, l’Espagne a gagné