Accueil Dernières minutes Journée des martyrs 2022 : en souvenir de Bhagat Singh, Shivaram Rajguru...

Journée des martyrs 2022 : en souvenir de Bhagat Singh, Shivaram Rajguru et Sukhdev Thapar

0

Le 23 mars est célébré comme Shaheed Diwas ou Journée des martyrs en Inde. Cette journée commémore la pendaison des trois combattants de la liberté en Inde, Bhagat Singh, Sukhdev Thapar et Shivaram Rajguru. Les trois jeunes combattants de la liberté, qui croyaient en l’idéologie consistant à faire du bruit pour réveiller les dirigeants britanniques assoupis, ont été pendus par les colonialistes le 23 mars 1931 dans la prison de Lahore. Le leader du trio et l’une des jeunes voix les plus vénérées du Pendjab était Bhagat Singh, né le 28 septembre 1907 à Lyallpur, au Pendjab. Avec ses compagnons Rajguru, Sukhdev, Azad et Gopal, Singh a combattu les Britanniques.

Le groupe a été profondément affecté par l’assassinat de Lala Lajpat Rai. Avocat de profession, Rai a mené une protestation non violente contre la Commission Simon lors de sa visite à Lahore le 30 octobre 1928. La police du Raj britannique a réagi avec une force létale, en effectuant une charge de lattes. C’est au cours de cette charge au lathi que Singh assiste à l’attaque brutale de Rai, qui souffre de graves blessures lors de l’assaut de la police et meurt finalement le 17 novembre 1928 d’une crise cardiaque.

Lire aussi:   Guerre en Ukraine : les compagnies aériennes se démènent alors que l'invasion russe redessine la carte des itinéraires.

Sukhdev, né le 15 mai 1907 à Ludhiana, est entré en contact avec Singh en 1921 alors qu’il était étudiant au National College. Il rejoint l’organisation révolutionnaire clandestine, la Hindustan Republican Association (HRA), dont font partie Singh, Rajguru et Chandrashekhar Azad. L’association se déclare socialiste en 1928.

Singh et ses partenaires ont décidé de riposter aux Britanniques à leur manière. En 1928, ils prévoient de tuer le chef de la police responsable de la mort de Rai, l’un des fondateurs du National College, lors d’une marche silencieuse contre la Commission Simon. Cependant, ils n’ont pas réussi à identifier leur cible et l’officier junior J.P. Saunders a été tué. Singh, Rajguru et Sukhdev ont dû fuir Lahore pour échapper à la peine de mort.

En 1929, avec un associé, il jette une bombe dans l’Assemblée législative centrale de Delhi pour protester contre la mise en œuvre de la loi sur la défense de l’Inde en scandant le slogan « Inquillab Zindabad (vive la révolution) ». En plus d’être un combattant de la liberté, Singh a également travaillé comme écrivain et éditeur à Amritsar pour des journaux en langue punjabi et urdu qui parlaient des théories marxistes.

Lire aussi:   Les prix des Samsung Galaxy S21 et Galaxy S21+ ont baissé en Inde : voici combien ils coûtent maintenant.
Article précédentDavid Raya : « J’espère pouvoir obtenir quelques minutes ».
Article suivantLe fondateur des « Cowboys pour Trump » risque deux ans de prison pour avoir participé à une agression au Capitole