Accueil Dernières minutes José Castro : « Nous ne croyons pas aux mains noires, mais nous...

José Castro : « Nous ne croyons pas aux mains noires, mais nous sommes indignés par l’énorme disparité des critères ».

0

MADRID, 16 Mar. (Cinktank.com) –

Le président de Séville, José Castro, a déclaré mercredi qu’il respectait le collectif des arbitres et ne croyait pas « aux mains noires », mais qu’il était « indigné » par ce qu’il considérait comme « une énorme disparité de critères ». Il a également critiqué le travail des commissions de la fédération qui se limitent à « dégager le mort » lorsque les clubs s’adressent à elles.

« Séville a montré à plusieurs reprises qu’il respecte le collectif arbitral et que cela ne sert à rien de parler contre lui. Nous ne croyons pas aux mains noires, mais le conseil d’administration, les entraîneurs, les joueurs et les supporters sont indignés car la disparité des critères est énorme », a déploré Castro dans des déclarations aux médias rapportées sur le site Internet du club après avoir atterri à Londres pour le match contre West Ham.

Le manager a rappelé que « toutes » les équipes ont « beaucoup d’enjeu » et a qualifié d' »incroyable » ce qui leur est arrivé lors des derniers matches. « La VAR est un outil formidable qui n’est pas bien utilisé. Je n’ai pas vu d’image claire de la main (par Rafa Mir à Vallecas dimanche dernier) qui annule le but et l’arbitre ne va pas non plus sur le moniteur. Il est à cinq mètres du penalty qui est sifflé et qui est ré-arbitré par la VAR et pourtant ils ne voient pas la main sur Augustinsson dans le but du Rayo », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Certains utilisateurs d'Apple MacBook Pro rencontrent des problèmes de charge : voici comment les résoudre.

« Nous demandons des critères car cela ne peut pas continuer comme ça. Le coup de poing de Koundé, qui n’en était pas un, s’est produit ce week-end et rien ne se passe, Delaney est expulsé pour avoir applaudi et nous voyons d’autres cas où les gens applaudissent et rien ne se passe », a-t-il ajouté.

Castro a réitéré qu’ils croient aux arbitres, mais aussi qu’ils demandent « un critère précis ».  » Et il n’y en a pas, c’est une réalité. Ils se font du mal parce qu’ils ont maintenant plus de pression et je ne pense pas qu’ils le souhaitent », a-t-il déclaré.

Il a également dénoncé « publiquement » les comités des fédérations parce qu’ils ne les écoutent pas. « Nous préparons des rapports et ils ne les lisent pas, ils répondent en faisant des copier-coller, ils ne font pas leur travail. Nous devons analyser les jeux, ne pas prendre le « cadavre sur le dos », car le football espagnol ne mérite pas cela », a-t-il déclaré.

« Ce n’est pas seulement nous, beaucoup de clubs se plaignent de cela. Aujourd’hui, je fais une exception et je fais des déclarations publiques parce que je pense que c’est suffisant et qu’il faut le dire. Je parle aux instances et nous leur faisons part de nos plaintes poliment, comme un club doit le faire, mais la réalité qu’il n’y a pas de critères est là, cela arrive un dimanche et un autre et un autre », a-t-il dit.

Lire aussi:   Année 2021 : les fonctionnalités les plus utiles que WhatsApp a introduites pour les Indiens cette année

« C’EST SÛR QUE NOUS ALLONS SOUFFRIR CONTRE WEST HAM ».

En revanche, le président de Séville considère que le match contre West Ham est « équitable », malgré la victoire 1-0 de la semaine dernière. « Le rival est extraordinaire et ils ont l’avantage du terrain. Je suis sûr que nous allons souffrir, mais j’espère que nous ferons ce que nous avons à faire, tant en attaque qu’en défense, et que nous pourrons parler d’aller au bout de ce match nul, car notre espoir est d’aller le plus loin possible », a-t-il déclaré.

« LaLiga est celle qui nous emmène toujours en Europe et ce tournoi est merveilleux car la finale se joue dans notre stade et c’est un plus, mais c’est un monde à part. L’Europa League a un halo différent en raison de tout ce qu’elle nous a apporté, la LaLiga est quelque chose d’autre que nous devons oublier pour le moment », a-t-il déclaré.

Article précédentLes États-Unis font part à la Russie de leurs craintes quant à l’utilisation d’armes chimiques en Ukraine, lors du premier contact depuis l’invasion.
Article suivantLe parlement irakien tiendra une session le 26 mars pour élire le nouveau président du pays.