Accueil Sport Golf Jon Rahm : « Je suis excité par le match play ».

Jon Rahm : « Je suis excité par le match play ».

0

Jon Rahm a déclaré qu’il espérait s’inspirer de ses succès précédents avant le WGC – Dell Technologies Match Play de cette semaine pour tenter de conserver sa place en tête du classement mondial officiel de golf. L’Espagnol a réussi à sortir de la phase de groupes deux fois sur quatre et espère faire de même trois fois sur cinq cette semaine. Il tentera de résister aux tentatives de Collin Morikawa, Viktor Hovland, Patrick Cantlay et Scottie Scheffler de le déloger de la place de numéro un mondial.

Son précédent record dans ce tournoi était une deuxième place derrière Dustin Johnson en 2017, et l’année dernière, il a pris la tête de son groupe avec deux points et demi avant d’être finalement battu en huitième de finale par Scheffler. Un fan clair du match-play, Rahm crédite le format un contre un comme quelque chose qui l’excite.

Jon Rahm, déclarations

« C’est un tournoi que j’attends toujours avec impatience », a déclaré Rahm, qui a également été le meilleur joueur de l’équipe européenne de Ryder Cup en 2021, remportant 3,5 points en cinq matchs dans le Wisconsin. « C’est une pause agréable au cœur de la saison ».

Quand les choses commencent à devenir un peu plus intenses, avoir un événement dans lequel c’est du match play, c’est amusant, c’est beaucoup plus excitant, du moins pour moi. Pas beaucoup plus, mais une ambiance un peu différente, où vous pouvez simplement jouer un contre un et vous occuper du gars en face de vous au lieu d’une routine de quatre jours, surtout des semaines comme le PLAYERS où vous avez des retards dus à la météo.

Lire aussi:   Rory McIlroy avec une caméra pour Tiger Woods

« J’ai hâte d’y être et d’être de retour. J’ai eu du succès ici, alors j’espère pouvoir le répéter et avoir une autre bonne semaine. » Cette semaine, Rahm sera opposé à Patrick Reed, Sebastián Munoz et Cameron Young dans les matchs de groupe du round-robin, mais il a dit que même s’il sait que ce sera un groupe difficile, il n’a pas beaucoup réfléchi aux matchs individuels.

« Je n’y ai pas trop pensé. J’ai joué avec Sebastián l’année dernière et j’ai pu prendre l’avantage, mais c’était un match serré jusqu’au 18e. J’espère que cette année, je pourrai jouer comme je l’ai fait du tee au green et que je pourrai le faire plus tôt.

« Les deux autres, je ne pense pas avoir joué contre Patrick dans cet événement, et je n’ai certainement pas joué contre Cameron. Ce sont tous deux des concurrents redoutables. Nous savons tous ce que Patrick Reed peut faire. Nous savons tous comment il joue en match play et ce qu’il peut faire, et Cameron a joué un excellent golf toute l’année.

Lire aussi:   Richard Gasquet : la France n'a pas à s'inquiéter des joueurs du top 10

« Comme tous les groupes, ce sera difficile. Il faut jouer du bon golf, mais comme je l’ai dit, je suis très enthousiaste. » L’un des matchs que beaucoup attendront est celui contre Patrick Reed. Mais bien que Rahm comprenne pourquoi ce match a été choisi, il a également souligné que l’imprévisibilité du format signifie qu’il pourrait ne pas être le plus difficile qu’il ait à affronter.

« Vous ne savez pas ce qui va se passer, et je pense qu’il faut en être conscient parce que nous savons tous à quel point son jeu court peut être bon. C’est un compétiteur acharné. Il ne va pas vous le donner facilement.

Mais comme ça, tout le monde, non ? N’importe qui peut se présenter et passer son meilleur jour et vous faire passer un mauvais moment. « L’un de mes matchs les plus difficiles ici, que j’ai fini par perdre, était contre un bon ami à moi, Chez Reavie, auquel la plupart des gens ne penseraient pas.

Encore une fois, c’est du match play, et sur ce parcours, ça n’a pas d’importance. « Sur le papier, il a un certain attrait. Je peux le voir. »

Article précédentLe Parlement malaisien rejette la réforme de la loi sur les infractions en matière de sécurité
Article suivantAda Hegerberg revient dans l’équipe nationale norvégienne cinq ans après l’avoir quittée en raison du manque d’égalité.