Accueil Sport Golf John Daly :  » Super League et Pga ensemble « .

John Daly :  » Super League et Pga ensemble « .

0

Sur la scène mondiale du golf, nous assistons chaque jour à un nouvel acte du drame qui oppose les protagonistes du PGA Tour et de la Super League saoudienne. Pour le moment, il semblerait que la Super League, fortement soutenue par la société LIV Golf Investment de Greg Norman, soit en train de rattraper son retard.

Les premiers noms des joueurs de haut niveau qui ont demandé l’autorisation de participer à l’événement inaugural de la Saudi League ont été divulgués. La balle est maintenant passée dans les mains de Jay Monahan (plus rigide) et Keith Pelley (plus de possibilités).

Pourtant, il y a quelqu’un qui a proposé une solution à tout cela. John Daly. Et la solution est de travailler ensemble.

John Daly, déclarations

« J’aimerais qu’ils puissent s’entendre et faire en sorte que ça marche pour que tout le monde puisse en profiter.

Le golf professionnel s’est également développé grâce à la collaboration entre les différents circuits et entre les professionnels qui jouent sur ces circuits » L’idée est excellente » a-t-il poursuivi. Ce que je veux dire, c’est qu’il serait fantastique qu’ils travaillent ensemble des deux côtés, en rendant essentiellement toutes les courses valables pour les deux Tours, en observant ce qui se passe lorsque nous procédons ainsi. »

Lire aussi:   Liz Young après le premier titre du Ladies European Tour : J'espère que ma fille regarde

L’idée de JD peut probablement sembler triviale en raison de son extrême simplicité. En réalité, la collaboration est le seul moyen pour les deux camps d’éviter d’en arriver à une guerre sans quartier où tout le monde serait perdant. Robert Garrigus a officiellement soumis au PGA Tour la demande de pouvoir participer au LIV Golf Invitational, le premier tournoi de la Saudi Super League.

Initialement prévu du 9 au 11 juin, l’événement a été avancé au 2 du même mois, jusqu’au 5, et se déroulera au Slaley Hall Golf Resort. Mais revenons au pionnier, au précurseur de la Ligue.

Robert Garrigus, originaire de l’Idaho, est devenu professionnel en 1997 et est arrivé sur le PGA Tour en 2006, où il possède actuellement une carte limitée, en tant qu’ancien champion et vétéran. Il occupe actuellement la 202ème place au classement de la FedEx Cup, alors qu’il n’a plus accumulé de points valables pour l’OWGR. Dans la saison en cours, il n’a joué que 4 tournois, obtenant, avec une 16ème place ex-aequo, le meilleur résultat au AT & T Pebble Beach Pro-Am.

Lire aussi:   Steve Flink explique pourquoi Novak Djokovic a déçu à Roland Garros

L’Américain a fait la une des journaux sportifs au début de l’année 2019, lorsqu’il a été suspendu pendant trois mois du Tour en raison d’un contrôle antidopage où il a été contrôlé positif à la marijuana. Garrigus a soumis sa demande juste à temps, car le règlement du PGA Tour exige que de telles autorisations soient demandées au moins 45 jours avant l’événement.

Ensuite, les responsables du Tour devront se prononcer au moins 30 jours avant la date fixée pour le début du tournoi. Pour l’instant, ni le PGA Tour ni Kevin Canning (l’agent de Garrigus) n’ont fait de déclaration à ce sujet. Mais la plus attendue est certainement celle de Greg Norman, PDG de LIV Golf Investments.

Article précédentOla devient le constructeur de deux-roues électriques le plus vendu en Inde avec 12 689 unités
Article suivantDes manifestants se rassemblent à New York pour protester contre la décision de la Cour suprême des États-Unis sur l’avortement.