Accueil Sport Golf Jennifer Kupcho : « Tout cela me semble surréaliste ».

Jennifer Kupcho : « Tout cela me semble surréaliste ».

0

Jennifer Kupcho triomphe à Rancho Mirage et célèbre la première victoire de sa carrière sur le circuit LPGA dans un Majeur. En Californie, avec un total de 274 (66 70 64 74, -14) coups et à l’âge de 24, 10 mois et 20 jours, l’Américaine a contenu dans le dernier tour le retour de Jessica Korda, deuxième avec 276 (-12), et fait sien le Chevron Championship.

Jennifer Kupcho, déclarations

« Tout cela me semble surréaliste, je n’arrive pas à y croire. C’est le jour le plus excitant de ma vie », la joie de l’Américaine après avoir soulevé le trophée, le Dinah Shore Trophy, vers le ciel. Plongée rituelle dans le Champions Lake (ou « Poppie’s Pond ») du Mission Hills Country Club (Dinah Shore Tournament Course, par 72) pour le vainqueur.

Grande protagoniste du « moving day » (à l’issue duquel elle a pris le dessus, avec six coups sur la Thaïlandaise Patty Tavatanakit, vainqueur en 2021), la Kupcho au quatrième tour a enregistré une partielle de 74 (+2), après un tour en montagnes russes, avec cinq birdies et sept bogeys.

Né à Westminster (Colorado) et résidant à Mesa (Arizona), Kupcho a fait son derby américain avec Jessica Korda (sa sœur Nelly, numéro 2 au classement mondial et médaille d’or à Tokyo était plutôt absente pour cause de blessure). Alors qu’en 3 / a position avec 277 (-11) la Slovène Pia Babnik, 18 ans, un talent en herbe, s’est installée dans la surprise.

Lire aussi:   N'achetez pas la blessure : Fabio Fognini critique Rafael Nadal

Quatrième place (278, -10) pour les Tavatanakit mais aussi pour la Japonaise Hinako Shibuno, la Française Céline Boutier et l’Américaine Lexi Thompson. Elle a rapporté à Kupcho 750 000 dollars pour une cagnotte totale de 5 000 000 de dollars. Quatrième Rolex Time First Winner de 2022, Kupcho est la septième joueuse à remporter sa première victoire sur le LPGA Tour après avoir remporté le Chevron Championship.

Membre de l’équipe américaine à la Solheim Cup 2021, Kupcho s’était révélée au monde en 2019 (elle était alors encore amateur) en triomphant à Augusta (USA) de la première édition du Masters féminin.

Il figure parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que parmi les plus riches du monde. Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Lire aussi:   Holger Rune se hisse à la troisième place de la "Race to Milan".

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a également à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentSimeone : « C’est bon de voir Manchester City jouer ».
Article suivantMendilibar licencié au Deportivo Alavés