Accueil Dernières minutes Sport Je sais comment m’y prendre : Carlos Alcaraz est optimiste avant le...

Je sais comment m’y prendre : Carlos Alcaraz est optimiste avant le match contre Jannik Sinner.

0

A la vue du tirage au sort de Wimbledon, tous les fans de tennis avaient souri, mais vu la surface, le huitième de finale entre Carlos Alcaraz et Jannik Sinner était tout sauf gagné d’avance.

L’Espagnol et l’Italien ont tous deux eu de gros obstacles à surmonter, mais nous assisterons à la première confrontation en Chelem entre ceux qui sont considérés comme l’avenir de ce sport. D’une part, Carlos progresse clairement, match après match, et après seulement trois matchs sur gazon, il semble avoir trouvé ses marques.

L’Allemand Otte était un adversaire difficile compte tenu de la surface, mais le joueur de Murcie l’a littéralement désintégré. Maintenant le défi contre Jannik, l’Espagnol est le favori étant donné son record et la surface, mais l’affrontement promet d’être passionnant.

Lors de la conférence de presse, Carlos a parlé du match qu’il a gagné et de ce défi attendu et imminent, Sinner et Alcaraz sont l’avenir et nous pourrons enfin les voir s’affronter dans un tournoi du Slam.

Lire aussi:   Carlos Alcaraz établit un autre super record

Les mots d’Alcaraz lors de la conférence de presse.

Lors de la conférence de presse, le tennisman ibérique a fait les déclarations suivantes : « Contre Otte, j’ai joué de manière incroyable, c’était certainement ma meilleure performance dans le tournoi.

Je suis très heureux du niveau auquel j’ai joué et j’espère le maintenir lors des prochains défis. Pécheur ? C’est un très bon joueur de tennis, il joue fantastiquement bien et il joue à un bon niveau dans ce tournoi.

Il a gagné des matchs difficiles et le tour sera difficile. C’est toujours difficile de jouer contre lui, mais j’aime ces défis. Jannik et moi sommes les plus jeunes joueurs restants dans le tableau, peut-être les plus talentueux, mais en général, le monde du tennis lance plusieurs jeunes joueurs qui jouent très bien.

Lui et moi avons une très bonne relation en dehors du terrain, je plaisante souvent avec lui dans les vestiaires parce que je connais sa façon de jouer. Nous nous sommes affrontés à Paris l’année dernière (concrètement) et je sais comment je dois jouer ce match ».

Lire aussi:   Rafa Nadal : Si vous regardez les résultats, vous pouvez voir que je ne suis pas le favori.

Parlant des tournois et de Wimbledon en général, Alcaraz a ajouté : « Chaque match est une guerre, dans chaque match vous pouvez avoir une grande performance ou un match horrible. Lundi, c’était le premier match sur gazon et c’était très difficile, et Struff est très fort.

En quatre ou cinq jours, vous apprenez à jouer sur cette surface et maintenant je me sens à l’aise. Plus je passe d’heures sur le terrain, plus je grandis. À ce stade, je me sens prêt. Sur le gazon, il faut être agressif, aller souvent au filet et ne pas laisser l’adversaire jouer. Contre Otte, j’ai réussi, mais j’espère répéter l’exploit lors du prochain défi ».

Article précédentL’Italian Challenge Open, un jour de déménagement surprenant
Article suivantLes statistiques impressionnantes de Rafael Nadal contre les Italiens aux tournois du Slam