Accueil Dernières minutes Sport Je ne suis pas un magicien : Rafael Nadal parle de sa...

Je ne suis pas un magicien : Rafael Nadal parle de sa condition physique

0

Plus de quatre heures de jeu et une terrible bataille pour le champion espagnol Rafael Nadal. Le tennisman espagnol a beaucoup souffert pour venir à bout du jeune talent canadien Felix Auger-Aliassime, qu’il n’a battu qu’au cinquième set et dans un match alterné.

Nadal a semblé en grande difficulté pendant plusieurs moments, mais sur la terre battue de Paris, il est toujours un adversaire très délicat. Il va maintenant affronter ce qui est probablement le match le plus attendu de ce tournoi, le numéro un mondial Novak Djokovic.

Lors de la conférence de presse, Rafa a parlé de ce match et de nombreux sujets, notamment la finale et la Ligue des champions remportée par son Real Madrid (Nadal était dans le stade). Le tennisman a précisé : « Je n’étais pas à la fête, le match s’est terminé à minuit, mais je remercie le Real et l’Uefa pour l’invitation.

C’était ma première finale de la Ligue des champions et j’ai passé un bon moment. C’était difficile de partir, étant donné ce qui s’est passé, mais à 12h20 j’étais à la maison. Je n’ai pas pu voir la fête, mais c’était quand même une bonne expérience ».

Lire aussi:   Équipe mondiale d'amateurs, la Suède devant les États-Unis

Puis Rafa a parlé des problèmes de pieds : « Je ne connais pas la situation, je ne suis pas un magicien et je ne sais pas si les choses vont bien se passer ou non, mais j’essaie de vivre avec toute cette situation. J’ai gagné un match difficile et ça, mentalement, c’est bien.

Nous parlerons de la condition physique lorsque je terminerai ma carrière, maintenant je ne parle que du tennis. Physiquement je vais bien, musculairement aussi. Tout le reste est de l’incertitude, j’ai eu un autre jour fantastique dans ma carrière.

Je pense que gagner contre lui m’a donné confiance. »

Rafael Nadal et le défi avec Djokovic

Rafa a ensuite parlé du défi attendu contre Novak Djokovic : « C’est très difficile de jouer contre Nole et de pouvoir faire ce que l’on veut.

Je viens d’une situation moins qu’idéale, mais nous la prenons pour ce qu’elle est, ce sera un défi unique. Je pense que cette année sera l’une des deux fois (avec 2015) où Djokovic sera le favori, donc tout peut arriver, je serai prêt à courir et à me battre.

Lire aussi:   Les gens devraient admirer quelqu'un comme lui.

Jour ou nuit ? Je préfère jouer le jour, je connais les courts de Roland Garros le jour et je les préfère à la nuit, je suis conscient que chaque fois que je joue, cela peut être mon dernier match. Je ne sais pas si j’ai la condition pour battre Novak Djokovic, mais je vais essayer ».

Article précédentVictor Perez a remporté l’Open de Hollande en playoff.
Article suivantHenrik Stenson :  » Nous suivrons tous les joueurs « .