Accueil Sport Golf Jason Day mène le championnat Wells Fargo

Jason Day mène le championnat Wells Fargo

0

A Potomac (USA), dans le Maryland, Francesco Molinari a bouclé le premier tour du Wells Fargo Championship à la 60e place avec un score de 69 (-1) coups. Sur le parcours du TPC Potomac à Avenel Farm (par 70), le joueur turinois (parti du trou 10) a trouvé peu de régularité dans les cinq premières parties, réalisant un birdie, avec un bogey et un double bogey.

Puis, le vainqueur de l’Open Championship 2018 a changé de braquet pour trouver trois autres birdies (sans manquer un coup), dont un au 9 (le dernier de son tour).

Jason Day, Wells Fargo Championship

Dans ce tournoi du PGA Tour, Jason Day occupe le haut du tableau avec une partie de 63 (-7).

Ancien champion de Wells Fargo en 2018, il a signé huit birdies, avec un bogey. L’Australien est suivi de près par l’Américain Joel Dahmen, deuxième avec 64 (-6). Balance à la troisième place (65, -5), partagée par les Américains Matthew Wolff et Danny McCarthy, mais aussi par les Britanniques Aaron Rai et Callum Tarren, ainsi que par le Français Paul Barjon.

Lire aussi:   Djokovic, Nadal, Berrettini : les têtes de série à Wimbledon

Quant aux autres grands noms, ils occupent la 17e position, entre autres, avec un score de 67 (-3), le Nord-Irlandais Rory McIlroy (champion en titre, a déjà remporté trois fois le Wells Fargo Championship), l’Espagnol Sergio Garcia et l’Américain Max Homa (il a fait sien le tournoi en 2019).

Le premier tour du Wells Fargo Championship 2022 est terminé, et l’Australien Jason Day est en tête, formant presque une ligne de jonction idéale avec le DP World Tour (le Néo-Zélandais Ryan Fox est en tête du British Masters, mais pas seul).

-7 pour l’ancien numéro 1 mondial, désormais écarté des 100, mais capable de trouver huit birdies et un bogey dans cette journée. En deuxième place, seul l’Américain Joel Dahmen, avec -6. La troisième place est un groupe particulièrement varié : outre les Américains Matthew Wolff et Denny McCarthy, en effet, il y a aussi des noms non prévus, comme les Anglais Aaron Rai et Callum Tarren et le Français Paul Barjon.

Lire aussi:   Graeme McDowell : "L'avantage de Tiger Woods"

Ils sont tous à -5. Dans le groupe à -4, celui de la huitième place, beaucoup d’Etats avec Nick Watney, Rickie Fowler, Stewart Cink, Wesley Bryan, James Hahn et Dylan Wu, mais il y a aussi les canadiens Adam Svensson et Mackenzie Hughes et le sud-coréen K.

H. Lee. En milieu de tableau, Francesco Molinari : le Turinois est 60ème avec un score de -1. Et il est en bonne compagnie, puisqu’on retrouve le Mexicain Abraham Ancer, le Canadien Corey Conners et l’Américain Tony Finau.

Article précédentSerena Williams : Olympia est bonne au tennis
Article suivantLe gouvernement de Goa envisage de limiter les immatriculations de nouveaux véhicules en raison des encombrements généralisés