Accueil Dernières minutes L'International Israël annonce l’envoi de générateurs et d’un hôpital de campagne en Ukraine

Israël annonce l’envoi de générateurs et d’un hôpital de campagne en Ukraine

0

Archives - Premier ministre israélien Naftali Bennett


Archives – Premier ministre israélien Naftali Bennett – Ilia Yefimovich/dpa – Fichier

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Paris :, le 6 mars. (Cinktank.com) –

Le ministère israélien des Affaires étrangères a signalé ce dimanche l’envoi de générateurs de grande capacité et d’un hôpital de campagne à l’Ukraine.

Plus précisément, ils enverront six gros générateurs électriques à l’hôpital de Leóplis, qui « pourra continuer à fonctionner même sans alimentation électrique ».

En outre, le personnel diplomatique israélien fournira une assistance aux réfugiés, juifs et non juifs, et fournira des vêtements chauds, a indiqué le ministère.

Il enverra également un hôpital de campagne avec du personnel israélien qui commencera à fonctionner cette semaine, selon le ministère israélien de la Santé. Il s’agit du personnel de l’hôpital Sheba, du service de santé Clalit et d’autres hôpitaux.

La proposition comprend également « le transfert de l’aide humanitaire » vers l’Ukraine et les pays limitrophes en fonction de leurs besoins, rapporte le journal « The Times of Israel ».

Lire aussi:   Le HCR déclare que l'Afghanistan "traverse une crise très grave" et que 24 millions de personnes ont besoin d'aide.

La semaine dernière, Israël a envoyé 100 tonnes d’aide humanitaire telles que des fournitures médicales, des purificateurs d’eau, des vêtements chauds, des sacs de couchage et d’autres fournitures.

Israël a signalé le départ de plus de 10 000 Israéliens d’Ukraine ces dernières semaines. Plus de la moitié ont fui le pays après le début de l’invasion russe le 24 février. Quelque 2 000 Israéliens seraient restés en Ukraine.

Article précédentShuai Zhang remporte le troisième titre de sa carrière à Lyon
Article suivantLe Japon exhorte ses citoyens en Russie à « envisager de quitter le pays »