Accueil Dernières minutes L'International Israël accueillera un « sommet historique » avec les États-Unis, le Bahreïn, les Émirats...

Israël accueillera un « sommet historique » avec les États-Unis, le Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Maroc, dimanche et lundi.

0

Paris :, Mar. 25. (Cinktank.com) –

Israël accueillera entre dimanche et lundi un sommet historique auquel participeront le secrétaire d’État américain Antony Blinken et les ministres des Affaires étrangères de Bahreïn, des Émirats arabes unis (EAU) et du Maroc, avec lesquels les autorités israéliennes ont signé des accords de normalisation des relations à partir de fin 2020.

« A l’invitation du ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid, un sommet diplomatique historique se tiendra en Israël ce dimanche et lundi 27-28 mars », a indiqué le ministère israélien des Affaires étrangères sur son compte Twitter, avant de confirmer la participation des ministres précités.

Bahreïn, les EAU et le Maroc ont signé un accord avec Israël pour normaliser les relations diplomatiques dans le cadre des « accords d’Abraham », poussés par le président américain de l’époque, Donald Trump. Jeudi, Israël a envoyé pour la première fois une délégation militaire de haut niveau au Maroc pour des entretiens bilatéraux.

Lire aussi:   Blinken en visite en Moldavie dans le contexte de la crise ukrainienne

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a également rencontré la semaine dernière le prince héritier émirati Mohammed bin Zayed et le président égyptien Abdelfattah al-Sisi dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh. Au cours des derniers mois, M. Bennett et d’autres hauts fonctionnaires israéliens se sont rendus dans les pays qui ont signé les accords pour renforcer leurs relations.

Pour sa part, M. Blinken participera à ces réunions dans le cadre d’une tournée qui le conduira en Israël et en Palestine, où il aura des entretiens avec de hauts responsables israéliens et palestiniens, dont M. Bennett et le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a confirmé le département d’État jeudi.

Selon le communiqué, M. Blinken « soulignera l’engagement indéfectible des États-Unis en faveur de la sécurité d’Israël, de la coordination sur l’Ukraine et l’Iran, et s’efforcera de tirer parti des réalisations des accords d’Abraham », tout en « réaffirmant l’engagement des États-Unis en faveur de la « solution à deux États » et d’une liberté, d’une sécurité et d’une prospérité accrues pour les Palestiniens comme pour les Israéliens ».

Lire aussi:   L'UE s'accorde avec Pfizer pour 20 millions de vaccins supplémentaires à partir du premier trimestre 2022
Article précédentL’Italie rate une nouvelle fois la Coupe du monde, Bale qualifie le Pays de Galles, le Portugal poursuit son chemin
Article suivantRubiales : « Luis Enrique a permis à cette équipe nationale d’imprimer sa marque dans une période de transition et de crise ».