Accueil Dernières minutes L'International Israël accepte de remettre des documents à 1 000 Palestiniens dans le...

Israël accepte de remettre des documents à 1 000 Palestiniens dans le cadre d’un accord de regroupement familial

0

Paris :, 12 janv. (Cinktank.com) –

Des responsables palestiniens ont déclaré mercredi qu’Israël avait accepté de délivrer des cartes d’identité et des passeports à 1 000 Palestiniens vivant en Cisjordanie, à la suite d’un accord conclu en août 2021 sur le regroupement familial.

Le chef de l’autorité des affaires civiles, Husein al-Sheikh, a indiqué que les autorités palestiniennes continueront à travailler pour obtenir ces documents pour les autres résidents et les changements de résidence entre la Cisjordanie et la bande de Gaza, a rapporté l’agence de presse palestinienne WAFA.

Israël et l’Autorité palestinienne sont parvenus à un accord pour officialiser le statut de 10 000 Palestiniens qui recevront des documents d’identité leur permettant de rester dans leur résidence « légalement », selon des paramètres imposés par les autorités israéliennes.

Le ministre israélien de la Défense, Benjamin Gantz, a reçu le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, fin décembre. Il s’agissait de la première rencontre de ce type depuis 2010 et de la deuxième entre les deux hommes depuis l’entrée en fonction, en juin, du nouveau gouvernement dirigé par Naftali Bennett. Gantz et le président palestinien s’étaient déjà rencontrés à Ramallah.

À l’issue de la réunion, M. Gantz a déclaré que le gouvernement israélien allait légaliser le statut de 9 500 Palestiniens et étrangers vivant sans papiers en Cisjordanie et à Gaza, dont beaucoup sont venus dans les territoires pour épouser des citoyens ou des ressortissants palestiniens, bien qu’Israël ne reconnaisse pas cette unification familiale.

Lire aussi:   Le bilan de l'incendie du Bronx est passé à 17 morts, selon les autorités.

Il a également annoncé une série de mesures du gouvernement israélien, dont le déblocage de 100 millions de shekels (environ 28,5 millions d’euros) de fonds collectés par Israël pour le compte de Ramallah afin d’aider à éponger le déficit palestinien, face à la crise économique dans les Territoires palestiniens occupés.

Les médias israéliens ont ensuite rapporté que M. Abbas avait averti M. Gantz que toute modification du statu quo sur l’Esplanade des Mosquées entraînerait une augmentation « imparable » de la violence, suite aux récents incidents survenus dans cette zone, connue sous le nom de Mont du Temple par les Juifs.

Article précédentDe la motion de défiance à la démission : les scénarios possibles auxquels Johnson est confronté
Article suivantLe Barça, la Real Sociedad et l’Atlético enregistrent tous des victoires confortables lors de la 17e journée de Primera Iberdrola