Accueil Dernières minutes Iraola : « C’est l’un des matchs où nous étions le plus loin...

Iraola : « C’est l’un des matchs où nous étions le plus loin de notre niveau ».

0

MADRID, 2 janv. (Cinktank.com) –

L’entraîneur du Rayo Vallecano, Andoni Iraola, a reconnu que l’Atletico Madrid était meilleur et a pointé du doigt un manque de « rythme de jeu » et de confiance dans le ballon pour proposer une version plus reconnaissable lors de la défaite 2-0 au Wanda Metropolitano.

« Les conclusions sont simples, nous n’avons pas été au niveau, pas du tout bien au départ surtout, nous avons perdu beaucoup de ballons. Nous n’avons pas eu notre rythme de jeu. Nous n’étions pas bons sur le ballon et ils étaient meilleurs. C’est l’un des matchs où nous avons été le plus loin de notre niveau cette saison », a-t-il déclaré.

L’entraîneur de Vallecano a également souligné que ce n’était pas un match facile en raison des complications du coronavirus avant cette 19e journée de LaLiga Santander. « Je suis inquiet des conséquences, j’espère que cela ne va pas au-delà du match que nous avons perdu », a-t-il déclaré à propos des changements qu’il a dû effectuer.

Lire aussi:   Ender 2021 : Les meilleurs véhicules à hayon en Inde sous les 10 millions de roupies - le meilleur rapport qualité-prix !

« Au niveau des points et du jeu, nous sommes très heureux, aujourd’hui est le premier match où nous dirions ‘ce n’est pas le Rayo que nous voulons être’. Nous avons fait une première mi-temps de 30 points mais nous n’avons pas atteint notre objectif. Nous avons un emploi du temps très chargé maintenant. Nous devons nous mettre dans notre rythme de compétition », a-t-il ajouté.

« On joue toujours pour des choses, plus on se rapproche de la fin, plus les matchs semblent importants, nous devons donner notre niveau. Nous devons jouer à un rythme plus élevé, jouer avec confiance sur le ballon, améliorer nos départs », a-t-il conclu.

Article précédentBerrettini : Novak Djokovic et Daniil Medvedev sont les rivaux à battre
Article suivantErdogan effectuera sa première visite officielle en Arabie saoudite depuis le meurtre d’Hashogi en février