Accueil Dernières minutes Sport Iga Swiatek : Je sais que cette série va bientôt se terminer...

Iga Swiatek : Je sais que cette série va bientôt se terminer et je suis prête à le faire.

0

La Polonaise Iga Swiatek aborde le prochain Roland Garros en tant que grande favorite, mais avec la conscience du travail accompli et en sachant que la série de 28 victoires et de cinq tournois qu’elle a signée devra un jour prendre fin.

« Je sais que cette série se terminera bientôt et je n’aurai pas le cœur brisé le jour où cela arrivera. Je pense qu’en être consciente est bon pour moi, c’est sain », a déclaré la numéro 1 mondiale, qui cherche à remporter son deuxième triomphe à Paris après celui de 2020.

Swiatek, 20 ans, plaisante, même trop, elle dit qu’elle aurait aimé qu’il pleuve l’un des derniers jours pour qu’elle puisse visiter la ville, mais c’est ce qui s’est passé ce vendredi, juste le jour où elle ne devait pas s’entraîner.

Elle affirme ne ressentir aucune pression, bien que tous les projecteurs soient braqués sur une joueuse qui a remporté les cinq derniers tournois auxquels elle a participé, y compris celui de Rome, le dernier majeur avant Roland Garros.

Lire aussi:   Luke List, le grand retour à San Diego

« J’ai prouvé à moi-même et aux autres que je peux faire partie des meilleurs. Avant, je n’étais pas aussi confiant. Cette année, je me sens beaucoup plus sereine », a déclaré la joueuse polonaise, qui s’était inclinée en quart de finale de la dernière édition, alors qu’elle défendait son titre.

Swiatek est consciente que les résultats obtenus ne sont pas une garantie de signer un bon résultat à Roland Garros, le seul majeur qu’elle a remporté. Bien qu’il ait gagné tous ses matchs depuis sa défaite en demi-finale de l’Open d’Australie, il sait qu’un Grand Chelem est différent.

Elle l’affronte maintenant en tant que numéro 1 mondiale, suite à la retraite de l’Australienne Ashleigh Barty, sachant que son statut s’est amélioré. « Le monde a changé, c’est certain. Mais j’ai l’impression d’être toujours la même personne et le même joueur. Et que j’ai une grande marge de progression devant moi », a-t-elle déclaré.

Article précédentRublev explique pourquoi il n’aime pas la comparaison entre Carlos Alcaraz et Rafael Nadal.
Article suivantEmma Raducanu : J’aime jouer sur la terre battue plus que je ne le pensais.