Accueil Sport Golf Ian Finnis : « Maintenant, nous jouons au golf pour moins d’argent ».

Ian Finnis : « Maintenant, nous jouons au golf pour moins d’argent ».

0

Ian Finnis est dans le sac de Tommy Fleetwood depuis 2016. Il a fait la une des journaux lorsqu’en 2020, au plus fort de la pandémie, il a organisé une loterie permettant de récolter plus de 10 000 dollars qu’il a reversés à ses collègues les plus touchés par la situation de pandémie.

Il revient aujourd’hui sur le devant de la scène en secouant l’environnement du DP World Tour. Selon lui, les joueurs gagnent actuellement moins qu’avant l’arrivée du nouveau sponsor titre DP World. Il a également souligné que de nombreux joueurs présents sur le DP World Tour ne participeront pas à l’Open d’Ecosse.

Cela est dû à la co-sanction du tournoi avec le PGA Tour, qui réserve la moitié des places disponibles aux Américains. En réponse à un tweet de Jamie Weir, décrivant le ressentiment d’autres joueurs envers « les 16 », comment ceux qui ont signé avec LIV Golf ont été étiquetés, Finnis a déclaré : « Sinile au ressentiment envers Keith Pelly ? » « Il a promis un meilleur Tour européen après l’annonce de l’entrée du DP World, et maintenant nous jouons pour moins d’argent ! !! ». « Et les membres du Tour qui jouent des tournois DP World chaque semaine ne pourront pas jouer le Scottish Open parce que les joueurs du PGA Tour veulent y être ? #Joke. »

Le caddy de Tommy l’a touchée très doucement. Ce serait bien de savoir ce que les collègues pensent de lui.

Lire aussi:   Jon Rahm : " Tiger Woods m'a donné confiance ".

Tommy Fleetwood, biographie

Peut-être aussi à la lumière du fait que le LIV Golf de Greg Norman a récemment annoncé que les dépenses (nourriture, hébergement et voyage) des caddies des joueurs de la ligue sont entièrement prises en charge par l’organisation.

En tant qu’amateur, Tommy Fleetwood a remporté le Scottish Amateur Stroke Championship en 2009 et a terminé deuxième de plusieurs tournois l’année suivante, avant de passer professionnel après avoir remporté l’English Amateur. Lors de ses débuts professionnels à l’Open tchèque, il a passé le cut et a terminé 67e.

En septembre 2011, il a remporté l’Open du Kazakhstan dans le cadre du Challenge Tour, s’assurant ainsi une place sur le circuit européen 2012. Au cours de la première saison, il parvient à conserver le droit de jouer sur l’European Tour grâce à un top 10 à l’Open d’Afrique du Sud, tandis qu’en 2013, il obtient son premier succès au Johnnie Walker Championship de Gleneagles, après un playoff à trois voies au cours duquel il bat Stephen Gallacher et Ricardo González.

À noter, dans le millésime 2015, un albatros que Fleetwood a marqué sur le quatrième trou (par 5) lors du deuxième tour du BMW PGA Championship. 2017 a été l’année la plus fructueuse pour Fleetwood. En janvier, il remporte le championnat de golf d’Abu Dhabi et en mars, il termine deuxième du championnat du monde de golf, à un coup de Dustin Johnson.

Lire aussi:   Bryson DeChambeau pour 100 millions de livres

En avril, le Shenzhen International s’incline en play-off. Après une quatrième place à l’U.S. Open, il remporte en juillet l’Open de France. À la fin de l’année 2017, il termine premier de la Race to Dubai. L’année 2018 s’ouvre avec la deuxième victoire du championnat de golf d’Abu Dhabi, où il bat son compatriote Ross Fisher de deux coups.

Aux États-Unis Cette année-là, à l’Open, il est devenu le sixième joueur de l’histoire du tournoi à terminer un tour (quatrième) avec 63 coups : il a terminé deuxième, un coup derrière Brooks Koepka. Il fait également ses débuts en Ryder Cup avec Francesco Molinari : ils deviennent le premier couple à remporter les quatre matchs, contribuant ainsi de manière décisive à la victoire européenne.

En 2019, Fleetwood a pris une deuxième place dans un autre majeur, l’Open Championship. Il a ensuite remporté le Nedbank Golf Challenge, grâce à trois eagles au dernier tour, après quoi il a battu Marcus Kinhult en play-off. Environ un an plus tard, il a disputé un autre play-off, au Scottish Open, mais a été dépassé au premier trou par Aaron Rai.

Article précédentJon Rahm, la réponse dans l’Open d’Ecosse
Article suivantScottish Open, 14 des 15 meilleurs au monde