Accueil Dernières minutes Sport Huesler sur les traces de Roger Federer : c’est le gars que...

Huesler sur les traces de Roger Federer : c’est le gars que j’essaie d’être

0

Quand on dit que le travail acharné paie. Marc-Andrea Huesler, le joueur de tennis suisse de 26 ans, a grimpé au classement mondial pour atteindre le numéro 64 après sa victoire surprise au Sofia 250.

Alors que le tennis suisse est orphelin de Roger Federer depuis qu’il a raccroché sa raquette à la Laver Cuo, et que Stan Wawkrinka a du mal à redevenir l’homme que nous connaissions tous, le Zurichois de 26 ans est sorti de nulle part.

Huesler a remporté son premier titre professionnel en Bulgarie, ce qui le récompense pour tout le travail accompli jusqu’à présent : « J’ai toujours le sentiment que le classement est un peu en dessous du niveau réel d’un joueur.

Mais je suis très heureux de la façon dont j’ai grandi cette année. J’ai commencé l’année en dehors du Top 100, j’étais classé 170, 180. Maintenant j’ai fait ce pas, c’est un grand pas, j’ai dû faire beaucoup de points cette année ».

Lire aussi:   Maria Sakkari honorée aux côtés de Giannis Antetokounmpo en Grèce

Le joueur de tennis suisse a parlé de ses caractéristiques : « Sur le court, je suis fondamentalement très calme, je dirais, et c’est du moins ce que j’essaie de montrer à l’extérieur, parce que je veux juste avoir assez de temps et assez de clarté dans ma tête pour comprendre ce qui se passe sur le court à ce moment-là.

En tant que joueur, je suis définitivement agressif. J’ai un style de jeu agressif. Je veux être imprévisible. Je veux surprendre mon adversaire avec mes décisions ».

Des mots chaleureux pour Roger Federer

Dans son interview pour l’ATP, Huesler a évidemment aussi voulu commenter les adieux au tennis de son idole et compatriote Roger Federer : « Il est certainement difficile de suivre ses traces.

Il a fait beaucoup pour le sport. Le regarder jouer à la télévision, peu importe où, honnêtement, la moitié du temps je ne savais même pas où il jouait, mais il gagnait toujours et semblait si facile.

Lire aussi:   Padraig Harrington contre les suspensions

Il a rendu ce sport si intéressant pour tant de personnes dans le monde qu’elles étaient scotchées devant la télévision à chaque fois qu’il jouait. Je dois faire de grands pas par rapport à Roger. Si vous voulez un modèle, c’est le gars que j’essaie d’être ».

Article précédentDéfi viral pour les experts : essayez de trouver le mot « coudre » en moins de 7 secondes
Article suivantNick Kyrgios : J’ai battu Daniil Medvedev et je pensais…