Accueil Dernières minutes L'International Harris prévient que l’annulation de « Roe v. Wade » aura un « effet réel...

Harris prévient que l’annulation de « Roe v. Wade » aura un « effet réel et immédiat » sur les femmes en Amérique.

0

Paris, 20 mai (Cinktank.com) –

La vice-présidente américaine Kamala Harris a rencontré jeudi des prestataires de services d’avortement et a prévenu que l’annulation de l’arrêt historique « Roe contre Wade », qui reconnaît le droit constitutionnel d’interrompre une grossesse, aura un « effet réel et immédiat » sur les femmes à travers le pays.

« La force de notre pays a toujours été que nous nous battons pour aller de l’avant, que nous croyons à l’expansion des droits, et non à leur restriction », a déclaré Harris lors d’un point de presse de la Maison Blanche, ajoutant que cela représenterait « un pas en arrière ».

M. Harris, qui s’est entretenu virtuellement avec des médecins, des infirmières et des défenseurs des droits en matière de procréation jeudi, a déclaré que le projet de la Cour suprême qui a fait l’objet d’une fuite « représente une menace, non seulement pour les femmes, mais pour tous les citoyens américains ».

Il a ainsi indiqué que l’annulation éventuelle de l’arrêt historique « Roe versus Wade » « ouvre la porte » à la restriction d’autres droits, tels que l’égalité du mariage ou le droit d’utiliser des méthodes contraceptives.

« Ce serait une attaque directe contre les droits fondamentaux du droit à l’autodétermination : vivre et aimer sans interférence du gouvernement. Au fond, il s’agit de l’avenir de notre nation », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Un tribunal américain condamne le tout premier fabricant d'armes à feu dans le massacre d'une école.

Harris a également souligné que les travailleurs qui fournissent ces services sont « en première ligne » d’une « guerre » contre les droits des femmes dans le pays, selon CNN.

« L’Oklahoma a adopté une loi interdisant effectivement l’avortement dès le moment de la fécondation, la dernière en date d’une série d’attaques flagrantes contre les femmes par des législateurs extrémistes. Il n’a jamais été aussi urgent d’élire des dirigeants pro-choix au niveau local, étatique et fédéral », a-t-elle déclaré sur son profil Twitter officiel.

Il a qualifié la loi de l’Oklahoma, adoptée quelques heures seulement avant ces déclarations, de « scandaleuse ». « Ce n’est que la dernière d’une série de lois extrêmes dans tout le pays. Plusieurs des professionnels de la santé qui sont avec nous aujourd’hui en constatent les effets, car ils sont conçus pour punir et contrôler les femmes », a-t-il ajouté dans un communiqué de la Maison Blanche.

L’Oklahoma a adopté jeudi une loi interdisant l’avortement dès le moment précédant la fécondation, ce qui en fait l’État le plus restrictif en matière d’interruption volontaire de grossesse, dans le cadre de la fuite du projet non définitif de l’arrêt « Roe contre Wade » de la Cour suprême des États-Unis.

Lire aussi:   La FIJ condamne les attaques "systématiques" contre la presse en Ukraine et demande des enquêtes

La Cour suprême des États-Unis a voté en privé pour annuler la législation, un précédent juridique qui est en vigueur dans le pays depuis 1973. Dans un document de 98 pages ayant fait l’objet d’une fuite dans la presse, mais non définitif, rédigé par le juge Samuel Alito, les juges ont conclu que la question de l’avortement devait être « renvoyée aux représentants élus du peuple ».

Après la décision, des manifestations ont éclaté devant le bâtiment de la Cour suprême pour demander le départ d’Alito face à une fuite sans précédent aux États-Unis, selon les normes de confidentialité de la haute cour.

Dans plus de deux douzaines d’États conservateurs, les législateurs ont préparé des projets de loi qui interdiraient ou limiteraient l’avortement si la Cour suprême décidait d’annuler l’arrêt Roe v. Wade, une bataille juridique et sociale qui a suscité une énorme controverse dans le pays.

Article précédentMercedes-Benz se concentre sur les véhicules de haut de gamme et vise une augmentation des bénéfices.
Article suivantLe vol d’Air India à destination de Bengaluru fait un atterrissage d’urgence à Mumbai après l’arrêt d’un moteur