Accueil Dernières minutes Sport Guerre Russie-Ukraine, Kostyuk : je ne ressens aucune vengeance envers quiconque

Guerre Russie-Ukraine, Kostyuk : je ne ressens aucune vengeance envers quiconque

0

Malheureusement, le conflit entre la Russie et l’Ukraine se poursuit et ne montre aucun signe d’arrêt, tout comme les paroles, les discours ou les polémiques des représentants des deux parties ne faiblissent pas.

À cet égard, parmi les protagonistes du monde du tennis figure Marta Kostyuk, qui s’est récemment retrouvée sous les feux de la rampe en raison d’une vive tirade avec la Biélorusse Victoria Azarenka, qui participait à une collecte de fonds organisée peu avant le début de l’US Open.

« Imaginez qu’il y ait une collecte de fonds pour les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et qu’un joueur allemand veuille s’inscrire. Attention, pendant la guerre, pas 70 ans plus tard.

Je ne pense pas que les Juifs puissent le comprendre », a déclaré Kostyuk à Tennis.com. La jeune joueuse de tennis, originaire de Kiev, s’attendait à une attitude différente de la part des autres joueurs, qui, selon elle, étaient coupables de mettre la question en veilleuse.

Lire aussi:   Cameron Starr, le plus incroyable des 75 ans.

Kostyuk : je me sens comme un porte-parole de l’Ukraine

La volonté de Marta Kostyuk de continuer à dénoncer les horreurs de la guerre russo-ukrainienne reste forte. Dans sa récente interview pour Tennis.com, Kostyuk s’est qualifiée de « porte-parole » de son pays : « Je ne sais pas comment je me sens par rapport à cela, au fait d’être un porte-parole.

En fait, ce rôle me convient bien. Je représente mon pays beaucoup plus qu’avant. Quand je fais quelque chose, je ne le fais pas seulement pour moi, il y a tout un pays qui me suit et me soutient. Quand on sait cela, on aborde les choses différemment ».

Cependant, Kostyuk essaie en même temps de regarder vers l’avenir et de gérer au mieux la situation qu’il vit, sans éprouver de sentiment de vengeance à l’égard de qui que ce soit : « Je n’ai aucune vendetta personnelle contre qui que ce soit, je n’ai critiqué la personnalité de personne.

Lire aussi:   L'alarme est déclenchée par le premier cas positif de COVID en Australie

Vika [Azarenka] est un grand compétiteur et c’est quelque chose qui ne peut pas être effacé, la guerre ne peut pas l’effacer. Je continuerai à saluer les autres joueurs avec ma raquette : c’est la bonne chose à faire, car il y a des millions et des millions de personnes qui se battent et meurent à chaque instant.

Je ne peux pas toper les gens qui ne m’ont pas montré leur soutien, même en privé, au-delà de la sphère publique », déclare le tennisman ukrainien. « J’essaie de profiter de ma carrière, même en jouant contre Vika.

Maintenant, je suis beaucoup plus conscient de tout ce qui m’entoure, qu’il y a tellement plus que le tennis. J’aime pouvoir jouer et être en bonne santé, sans blessures, en profitant de l’environnement privilégié du tennis. J’ai joué le deuxième tour de l’US Open et je me suis dit d’en profiter, que peu de gens arrivent aussi loin », conclut-elle. Photos : Instagram Marta Kostyuk

Article précédentMilik : la finale Juve – Salernitana est incroyable et les fantasy footballers sont furieux !
Article suivantIl peut les remplacer : l’oncle Toni ne voit en Alcaraz qu’un remplaçant des trois grands.