Accueil Sport Golf Greg Norman : S’il était vivant, il dirait que je suis sur...

Greg Norman : S’il était vivant, il dirait que je suis sur la bonne voie.

0

Greg Norman a été soumis à beaucoup de pression depuis qu’il est devenu le PDG de LIV Golf. Cette ligue controversée, soutenue par l’Arabie saoudite, a suscité de nombreuses réactions, et Norman est considéré comme le principal responsable de cette situation. Cependant, Greg ne veut pas revenir sur de tels commentaires et estime que les gens ne le connaissent pas assez.

« Ecoutez, je ne fais pas attention, » Norman a déclaré à foxsports.com.au « La haine, la jalousie, la vindicte – peu importe ce que c’est – que les gens ont contre vous pour n’importe quelle raison – ils ne savent pas qui je suis.

Ces personnes ne se sont jamais assises et n’ont jamais parlé avec moi pendant une minute. Donc ils ont leur opinion et je leur donne le droit d’avoir leur opinion. Mais en même temps, je les mets de côté.. J’ai tout vu. Certaines des personnes qui font des commentaires négatifs à mon sujet ne sont pas là depuis 45 ans ».

Greg Norman et le projet

Greg Norman a également parlé du moment où il a réalisé que LIV Golf devait commencer à fonctionner. Norman était conscient de l’opportunité qu’il avait et qu’il s’agissait d’un grand projet. « J’ai signé mon contrat de travail le 30 août de l’année dernière..

« Lorsque j’ai testé le modèle d’entreprise de la meilleure façon possible avec les personnes que je connais dans les secteurs de l’économie et du droit, du franchisage et de l’image de marque, personne n’a pu briser le modèle ». Greg Norman pense que son ami Kerry Packer soutiendrait ce qu’il fait.

Lire aussi:   L'Omnium canadien RBC avec Scottie Scheffler

Cependant, Packer n’est plus parmi nous, depuis 2015. « Je peux vous dire que chaque jour, la main sur le cœur, chaque jour je sais que Kerry Packer a sa main sur mon épaule droite en tant qu’ami passé – que Dieu ait son âme – qui me dit : ‘Greg, tu es sur le bon chemin. Garde le cap. Tu fais ce qu’il faut pour le sport, pour les joueurs et pour les fans ».

Article précédentUn golfeur après le dernier tour du championnat BMW : C’est incroyable à quel point je peux être mauvais
Article suivantPatrick Cantlay défend son titre au BMW