Accueil Sport Golf Greg Norman : Je ne sais pas ce que fait le gouvernement...

Greg Norman : Je ne sais pas ce que fait le gouvernement saoudien, je ne veux pas entrer dans ce domaine.

0

Greg Norman et la série LIV Golf International sont toujours le sujet principal. Norman a souligné une fois de plus qu’il y a beaucoup de joueurs de haut niveau qui veulent participer à cette histoire. « Les communiqués ont été soumis, et nous allons voir ce qui se passe avec l’European Tour et le PGA Tour, mais je peux vous dire ceci : 36 des 150 meilleurs joueurs jouent, il y a 19 des 100 meilleurs, et six des 50 meilleurs dans ce premier événement.

Ce qui est assez impressionnant. « Et plutôt impressionnant parce qu’il y a eu beaucoup de bruit de fond disant que les joueurs ne viendraient même pas. « J’ai été très fier que les joueurs fassent leur choix en tant qu’entrepreneurs indépendants, qu’ils décident d’aller jouer au golf où ils le souhaitent.

« Je suis très fier du fait que nous leur ayons donné cette opportunité. Moi, en tant que joueur, c’est mon objectif depuis 45 ans de faire progresser le golf pour les joueurs, les fans et les parties prenantes du monde entier. »

Lire aussi:   Rory McIlroy appelle à l'union avec le LIV Golf

Arabie Saoudite

Certains critiquent encore le normand et l’Arabie Saoudite, qu’ils considèrent comme un état sans droits humains fondamentaux.

Le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi à l’ambassade saoudienne en Turquie est un élément que beaucoup citent comme un argument contre le gouvernement saoudien. « 100 pour cent [I understand] », a déclaré M. Norman. « Et c’est répréhensible ce qui s’est passé avec… [Jamal] Khashoggi.

L’assumer, en parler. Mais si vous retournez en Arabie Saoudite, ils sont en train de faire un changement culturel de l’intérieur pour changer ça. Ils ne veulent pas que ce stigmate reste là-bas. « La génération de jeunes que je vois aujourd’hui sur le terrain de golf ne veut pas que ce stigmate se transmette aux générations suivantes et à leurs enfants.

Ils veulent changer cette culture et ils le font. « Et vous savez comment ils s’y prennent ? Le golf. » Cependant, il ne veut pas s’impliquer dans les questions politiques d’un pays. « Je ne vais pas me mêler de politique, je ne sais pas ce que fait le gouvernement saoudien.

Lire aussi:   Charlotte Thomas : "D'Augusta à Hawaï".

Je ne veux pas me mêler de cela. Chaque pays a sa croix à porter. « Ce ne sont pas mes patrons. Nous sommes indépendants. Je ne réponds pas à l’Arabie saoudite. Je n’ai pas de comptes à rendre à leur gouvernement ou à MBS. [Mohammed bin Salman Al Saud].

« Je réponds à mon conseil d’administration, et MBS n’en fait pas partie. C’est aussi simple que cela. Donc ce récit est faux. »

Article précédentLa Coalition internationale contre l’État islamique réaffirme sa détermination à mettre fin à l’ISIS
Article suivantM. Biden félicite  » Bonbong  » Marcos pour sa victoire à l’élection présidentielle aux Philippines.