Accueil Sport Golf France, nouveau centre de performance pour les golfeurs

France, nouveau centre de performance pour les golfeurs

0

Le mur tremble sous le premier impact. La lourde médecine-ball noire se fracasse une nouvelle fois violemment contre le mur en bois flambant neuf. Tom Vaillant, l’auteur de cette raquette matinale, est déjà en sueur alors que sa journée d’entraînement vient de commencer en ce début mai.

La séance de sport quotidienne du numéro 2 français amateur est loin d’être inhabituelle. C’est l’endroit où il la déroule qui l’est un peu plus. Autour de lui, une immense salle de 450 m2 qui sent encore la peinture fraîche. Et pour cause, le centre de performance de la Fédération française de golf (ffgolf) n’est ouvert que depuis quelques mois.

C’est là, en plein cœur du Golf National, à deux pas du practice habituel de l’Open de France, qu’a émergé l’un des outils les plus importants du haut niveau français.

France, centre

Car sur la bien nommée plateforme de performance qui accueille les membres de l’équipe de France amateur pour un stage de formation, sont regroupés la plupart des outils dédiés justement à la haute performance.

Lire aussi:   Ronnie O'Sullivan : "Je suis comme un Tiger Woods".

En plus d’une zone de préparation physique complète, le plateau dispose d’un putting green synthétique équipé des dernières technologies de pointe (PuttView, Sam Putt Lab, etc.), d’une baie d’analyse intérieure bardée de caméras haute vitesse, et d’une demi-douzaine de tapis également équipés des techniques de pointe que l’extrême précision du haut niveau adore (TrackMan, plaques de force, etc.).

Jean-Luc Cayla, directeur de la performance à la ffgolf, va droit au but pour caractériser ce nouvel outil dédié aux meilleurs golfeurs français : « Nous construisons la performance et nous accompagnons la création du champion avec ce type de structure.

Quand on arrive dans ce centre, la première envie est de s’entraîner, de tout tester, de travailler son physique, de taper les plaques de force…. Ça renforce la motivation dès le plus jeune âge, c’est très précieux… « . « Un petit saut dans le temps pour comprendre un peu mieux d’où vient ce grand bâtiment aux majestueuses poutres de bois clair et tout ce qu’il cache.

Lire aussi:   David Cannon, Prix pour l'ensemble de ses réalisations

Nous sommes en 2015 et Édouard Bréchignac, alors entraîneur des équipes de France féminines, est en pleine discussion avec Christophe Muniesa, le directeur général de la ffgolf. Leur sujet de conversation tourne bien sûr autour du très haut niveau.

Et plus précisément sur les investissements alors réalisés par la fédération envers des experts de renommée mondiale dans tous les secteurs de la performance.  » Je trouvais ça génial, se souvient Édouard, mais quelque chose me gênait : nous n’avions pas les infrastructures à notre disposition pour nous placer au même niveau que l’expertise de ces intervenants, notamment en ce qui concerne le petit jeu « .

Par conséquent, l’intervention a perdu de sa pertinence. Cette limitation structurelle était frustrante pour tous les entraîneurs. De ce constat découle le Stadium, cette immense aire de jeu court au cahier des charges de l’European Tour, sortie de terre près du trou n°14 de l’Albatros il y a un peu moins de deux ans….

Article précédentTiger Woods avant la PGA : Je ne sais pas quelle amplitude de mouvement je pourrai retrouver un jour.
Article suivantLe rapporteur de l’ONU dénonce l’impact des « sanctions unilatérales illégales » contre l’Iran et appelle à leur suppression.