Accueil Dernières minutes Sport Flavio Cobolli participera pour la première fois au tableau final du Masters...

Flavio Cobolli participera pour la première fois au tableau final du Masters 1000 de Rome.

0

Flavio Cobolli pleure de joie pour une victoire exceptionnelle. Le plongeon sur la terre battue du Foro Italico puis les larmes de la libération : le Romain a battu Emilio Nava par 46 76(4) 75 dans le tour décisif des qualifications et entre ainsi dans le tableau principal de l’Internazionali BNL d’Italia 2023.

Un succès exceptionnel pour la promotion 2002 qui a su profiter des encouragements de « son » public venu sur le Court 2 du Foro Italico pour renverser un match qui s’annonçait compliqué après la perte du premier set.

La présence dans le tableau principal du tournoi national (le deuxième après celui en tant qu’invité la saison dernière) n’est que le point culminant d’un processus de croissance qui, au cours des derniers mois, l’a conduit à obtenir diverses satisfactions.

Les larmes versées à la fin du match témoignent de l’importance que revêt cette étape pour lui. « J’espère que mon parcours pourra être interrompu le plus tard possible – a déclaré Cobolli lors de la conférence de presse après la victoire – j’ai souffert pendant le match d’aujourd’hui mais j’en suis sorti en tant que joueur, cette victoire peut me donner beaucoup de force pour les prochains matches _ je pense que j’ai géré les situations difficiles avec beaucoup de maturité et je garderai quelque chose de ce match pendant longtemps ».

Lire aussi:   Rafael Nadal se souvient : "Je ne sais pas comment j'ai fait.

Fils de l’ancien professionnel Stefano Cobolli (meilleur classement ATP 236), son entraîneur de toujours, Flavio a atteint les quarts de finale pour la première fois sur le circuit principal à Munich cette année et a atteint l’objectif des demi-finales dans la capitale, mais dans le Challenger du « Roma Garden ».

Monté à la 183e place du classement ATP, à 50 places de son meilleur classement obtenu en juillet, la classe 2002 a également atteint lundi dernier le top-10 du classement Next Gen dédié aux meilleurs joueurs de moins de 21 ans du monde.

Le Français Arthur Rinderknech (N° 89 ATP), qui ne l’a jamais affronté auparavant, l’attend pour ses débuts dans le tableau principal à Rome. Il a atteint les demi-finales du Challenger de Pau cette saison mais n’a remporté que deux de ses neuf matches à l’ATP.

un contre un autre Next Gen comme Luca Nardi sur du ciment en salle à Montpellier. Le match Après avoir perdu le premier set en 44 minutes, ne cédant son service que dans le dernier jeu interminable, le dixième, le jeune Italien ne s’est pas découragé et a vu s’envoler une balle de break qui lui aurait permis de servir pour le deuxième set. Il s’est toutefois imposé dans le tie-break dans lequel il a rapidement pris une avance de 5-1.

Lire aussi:   Hideki Matsuyama : "Je suis très déçu".

L’incroyable chaleur du public romain a poussé Cobolli de plus en plus vers le retour, même si « aujourd’hui, je n’ai jamais trouvé la réponse jusqu’au moment le plus important ». C’est précisément cette réponse qui a été déterminante dans le set décisif, dans lequel le joueur de 21 ans a remporté quatre balles de break entre le septième et le neuvième jeu, dont l’une aurait pu compter pour le match.

« Après avoir perdu le jeu où j’avais une balle de match, je me suis regardé d’un certain point de vue et nous nous sommes dit que c’était la bonne façon de faire et en fait, dans le jeu suivant, j’ai conclu le jeu avec un break et de nouvelles balles ».

C’est précisément ce break, réalisé dans le douzième jeu, qui a été le premier de tout le match en faveur des bleus.

Article précédentJasmine Paolini rencontre Elena Rybakina au deuxième tour de Rome
Article suivantIga Swiatek raconte la blessure qui lui a fait craindre la fin de sa carrière de joueur de tennis.