Accueil Dernières minutes Sport Emma Raducanu : J’aime jouer sur la terre battue plus que je...

Emma Raducanu : J’aime jouer sur la terre battue plus que je ne le pensais.

0

S’assurer que c’est amusant, jouer librement ; Emma Raducanu est prête à expérimenter sur les courts vierges de Roland-Garros. La championne de l’US Open continue de trouver des « premières » au cours de sa carrière naissante et fera son entrée à Paris au premier tour contre un qualifié.

La jeune Britannique a fait des débuts encourageants sur la terre battue professionnelle lors de la Billie Jean King Cup il y a cinq semaines et a participé à neuf matches sur la route de Roland-Garros. Cela inclut une défaite encourageante 6-4, 6-4 aux mains du numéro 1 mondial Iga Swiatek en quart de finale à Stuttgart.

« J’ai définitivement appris que je peux m’adapter à cette surface beaucoup plus rapidement que je ne le pensais, comment rester en pointe et je pense que mon mouvement en défense s’est aussi un peu amélioré », a déclaré Raducanu, 19 ans.

« Quand il faut jouer avec les effets et quand il faut frapper fort. Il n’est pas toujours nécessaire de s’acharner. Parfois, vous pouvez aussi mettre votre jeu sur terre battue sur un terrain en dur. Il s’agit juste de trouver l’équilibre. Je pense que l’argile vous apprend définitivement cela. »

Dans les limites du court, la n°12 mondiale essaie d’apporter de la variété et de la polyvalence à son artillerie, en profitant du soutien vocal des fans dans les tribunes pendant les entraînements.

Lire aussi:   Hayden Buckley en tête du classement des recrues

« Je pense qu’une chose que l’argile a enseignée est d’expérimenter, de jouer avec la balle et les dimensions du court. Je m’amusais un peu avec ça, et j’adore la façon dont le public s’implique ici.

Cela apporte certainement beaucoup d’ambiance », a-t-il ajouté. « Je pense simplement que ce que je fais, c’est expérimenter et m’amuser. » Un processus d’apprentissage Après avoir remporté un triomphe de conte de fées à New York, la championne de l’US Open apprécie visiblement la scène principale.

Cependant, Raducanu est obligé d’apprendre tous les aspects entourant la vie sur et en dehors du terrain. Au début du mois, à Rome, elle a été contrainte de renoncer à son match du premier tour contre Bianca Andreescu en raison d’une blessure au dos et des doutes ont été émis dans son camp quant à la possibilité de Roland-Garros.

Tout est prêt pour la compétition à Paris, et Raducanu est prêt à se lancer. « J’apprends à connaître mon corps, c’est sûr, mais je suis très heureux de poursuivre ma préparation et heureusement, je n’ai pas eu à manquer ce Grand Chelem », a poursuivi le numéro 12 mondial.

Lire aussi:   Scottie Scheffler : Tiger Woods est ici, donc personne ne se souvient vraiment que je suis ici.

« J’ai vraiment hâte de vivre ces grands moments et ces grands tournois. Cela fait du bien de pouvoir bouger librement et de courir, c’est très amusant. » De grands espoirs pour l’avenir L’adolescente prodige, déjà championne du Grand Chelem, demande de la patience pour sa carrière, mais elle a aussi de grandes ambitions sur la terre battue.

« Je pense que lorsque j’ai dit cela il y a six semaines, et je le pense toujours, c’est que je pourrais être un grand joueur de terre battue, en regardant vers l’avenir, à long terme, à moyen terme, dans quelques années où j’ai définitivement développé plus de robustesse et où je suis capable de répéter les mêmes coups encore et encore », a déclaré Raducanu.

« J’aime beaucoup la terre battue. Pour être honnête, je pense que je l’apprécie plus que je ne le pensais. La terre battue, au début, j’étais comme mis à l’écart, « Oh, c’est une terre battue, essayez-la ».

« Mais maintenant, je pense vraiment que je peux être bon et plus rapide que je ne le pensais. J’attends avec impatience les prochaines saisons sur terre battue. »

Article précédentIga Swiatek : Je sais que cette série va bientôt se terminer et je suis prête à le faire.
Article suivantSam Stosur explique pourquoi la confiance d’Iga Swiatek augmente à Paris.