Accueil Dernières minutes Sport Elisabetta Cocciaretto se qualifie pour les quarts de finale à Budapest.

Elisabetta Cocciaretto se qualifie pour les quarts de finale à Budapest.

0

Une de ces victoires qui – comme on dit – valent deux fois plus. Surtout si elle a manqué près d’un an à cause d’une blessure (genou gauche) et qu’elle a hâte de montrer au monde qu’elle est revenue plus forte qu’avant.

Grâce à sa détermination et à son courage, Elisabetta Cocciaretto s’est qualifiée pour les quarts de finale du « Hungarian Grand Prix », un tournoi WTA 250 doté d’un prix cumulé de 251 750 dollars, qui se déroulera sur la terre battue de Budapest, en Hongrie.

La jeune femme de 21 ans originaire de Fermo, n°118 WTA, après avoir vengé la wild card de Reka Luca Jani, n°129 au classement, s’est imposée 75 46 75, après presque deux heures et trois quarts de combat, face à la Tchèque Katerina Siniakova, n°93 WTA, dans un match où toutes deux ont poussé chaque balle comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Un défi sans précédent entre Marche et le jeune homme de 26 ans de Hradec Kralove. Quatre breaks ont marqué le début du match. La première à défendre un coup fut Elisabetta (3-2) mais à partir de ce moment-là, le set s’est joué sur le fil : d’abord 5-3 pour Siniakova puis une série de quatre jeux consécutifs pour Cocciaretto qui a assuré le premier set 7-5 contre une adversaire très nerveuse.

Lire aussi:   Andy Murray parle d'Amélie Mauresmo comme premier manager de Roland Garros

Break et contre-break également au début du deuxième set : cette fois, c’est la Marchoise qui a été la première à tenter l’extension (3-1) mais s’est laissée prendre (3-3). Dans le neuvième match, une petite passe vide des bleus qui ont abandonné le service après avoir été menés 40-0 et avoir eu une autre chance de passer devant.

Et peu après, le Tchèque égalisait le score du set en maintenant son service à zéro (6-4) grâce à une série de sept points consécutifs. Pendant la pause, repos médical pour Katerina qui s’est fait masser l’épaule droite pendant un long moment.

A la reprise du jeu, ils ont continué à leur donner une bonne raison. Siniakova prend l’avantage (2-1) mais le rend aussitôt (2-2). Elisabetta abandonne à nouveau son service dans le septième jeu, mais avec la détermination qui la caractérise, elle le récupère avec un coup droit dans la ligne qui laisse son adversaire immobile (4-4).

Lire aussi:   Nick Kyrgios : Ma vie privée n'est pas sous mon contrôle

Siniakova, cependant, a gaspillé toute son énergie en tirant encore plus fort et sur un revers croisé de Cocciaretto qui a fini en rouflaquettes, elle a pris l’avantage du break pour la troisième fois dans le set mais n’a pas pu le confirmer même cette fois (5-5).

Sur sa lancée, Elisabetta a de nouveau pris l’avantage (6-5) et a ensuite terminé l’entraînement sur la première balle de match, en remportant douze des quinze derniers points. Vendredi, en quart de finale, Cocciaretto rencontrera de l’autre côté du filet l’Américaine Bernarda Pera, n.130 au classement : entre la bleue et l’Américaine de 27 ans d’origine croate (née à Zadar), il n’y a pas de précédent.

Article précédentSerena Williams a prévu de jouer à Toronto.
Article suivantDominic Thiem après sa victoire sur Bautista Agut : Je suis de retour !