Accueil Sport Golf Dunhill Links en Écosse avec une formule Pro-Am

Dunhill Links en Écosse avec une formule Pro-Am

0

Un classique est de retour au calendrier du DP World Tour, l’Alfred Dunhill Links Championship, prévu du 29 septembre au 2 octobre. Né en 2001 et maintenant dans sa 21ème édition, le tournoi se déroule avec la formule Pro-Am, avec des couples, composés d’un pro et d’un amateur, qui mettront en vedette des personnalités du monde du sport, du divertissement et de la culture.

Il se joue sur les trois parcours écossais du Old Course de St. Andrews, du Carnoustie Golf Links et du Kingsbarns Golf Links sur la distance de 72 trous avec cut après 54 qui laisseront les 60 premiers pros du classement individuel au tour final.

les 20 premières paires de l’équipe 1, en plus des égalités.

Dunhill Links, programme

Six Italiens dans la course : Guido Migliozzi, très attendu après le spectaculaire retour avec lequel il a remporté dimanche dernier le Cazoo Open de France, Francesco Molinari, déterminé à prendre des points dans la course vers la Ryder Cup 2023, Renato Paratore, Andrea Pavan et Francesco Laporta, un trio visant à clôturer la saison avec des sommets significatifs, et Filippo Celli, qui est passé professionnel lors du 79e Open d’Italie de DS Automobiles.

Lire aussi:   Pas question : la star allemande est vraiment malchanceuse !

Sur le terrain McIlroy, Fitzpatrick et Horschel – L’Irlandais du Nord Rory McIlroy, numéro deux mondial, l’Anglais Matt Fitzpatrick, numéro dix, et l’Américain Billy Horschel, numéro quinze, attirent l’attention sur un terrain de haut niveau où il y a d’autres concurrents dans le top 50 du classement mondial comme l’Irlandais Shane Lowry, les Britanniques Tyrrell Hatton et Tommy Fleetwood, le Belge Thomas Pieters, le Sud-Africain Louis Oosthuizen, l’autre Américain Talor Gooch et le Néo-Zélandais Ryan Fox.

Défendant le titre Danny Willett, 35 ans, le 3 octobre prochain, originaire de Sheffield, huit succès sur le circuit, dont un dans un Majeur (The Masters 2016), dans un contexte qui compte huit autres anciens vainqueurs. Le susnommé Hatton (2016, 2017), le seul à avoir réalisé le doublé consécutif, et l’Irlandais Padraig Harrington (2002, 2006), et à une occasion le Français Victor Perez (2019), les Danois Lucas Bjerregaard (2018) et Thorbjorn Olesen (2015), le Sud-Africain Branden Grace (2012) et les Britanniques Oliver Wilson (2014) et David Howell (2013), ce dernier menant à 705 courses disputées sur le circuit et se rapprochant encore de l’Espagnol Miguel Angel Jimenez, détenteur du record avec 719, mais surtout à un pas du second, l’Écossais Sam Torrance (706).

Lire aussi:   Caroline Garcia remporte une grande victoire sur Maria Sakkari à Cincinnati

D’autres protagonistes possibles, outre bien sûr Migliozzi et Molinari, les Ibériques Adri Arnaus et Pablo Larrazabal, les jumeaux danois Nicolai et Rasmus Hojgaard, le deuxième dépassé in extremis par Migliozzi en France, l’Écossais Robert MacIntyre, qui a marqué l’Open d’Italie, et les Sud-Africains Hennie Du Plessis et Daniel Van Tonder.

Article précédentGigi Buffon figure sur la liste des meilleurs gardiens de but : un seul joue en Serie A
Article suivantJuventus, quelle incroyable gaffe ! Le manager des Bianconeri « démolit » Allegri